Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Transformation rapide du marché du travail : La Banque mondiale exhorte les dirigeants à investir dans la santé et l’éducation

samedi 13 octobre 2018

« Il est urgent d’investir un peu plus dans la santé et l’éducation des personnes au regard de la transformation rapide du marché du travail sous l’influence grandissante des technologies ». C’est du moins ce qui ressort du rapport sur le développement dans le monde 2019 sur la transformation de la nature du travail de la Banque mondiale.

Dans un communiqué daté du 18 Octobre 2018, Jim Yong Kim, président du groupe de la banque mondiale a déclaré que « la nature du travail change rapidement ». Selon lui, le défi majeur consiste à doter les écoliers des compétences dont ils auront besoin quelle que soit la nature des emplois de demain. « Nous ignorons pour quels emplois les écoliers du primaire d’aujourd’hui seront en concurrence, parce que la plupart de ces emplois n’existent pas encore. Le défi majeur consiste à les doter de compétences dont ils auront besoin quelle que soit la nature des emplois de demain, notamment l’aptitude à résoudre les problèmes et à exercer un jugement critique, ainsi que des compétences interpersonnelles comme l’empathie et l’esprit de collaboration », a-t-il indiqué.

Dans ce rapport, Jim Yong Kim a invité les gouvernements du monde à investir dans le capital humain. Car selon lui, c’est la seule façon de préparer les populations à la concurrence dans l’économie du futur. « Nous classons les pays en fonction de leur niveau d’investissement dans le capital humain afin d’aider les gouvernements à prendre activement des mesures destinées à mieux préparer leurs populations à la concurrence dans l’économie du futur », a-t-il proposé.

Pour ce faire, le groupe de la Banque mondiale a souligné que les technologies peuvent offrir la possibilité de créer des nouveaux emplois, d’accroître la productivité et d’assurer l’efficacité des services publics. « Les nouveaux modèles économiques, les plateformes numériques, qui reposent généralement sur un nombre réduit d’employés et d’immobilisations, passent à une vitesse vertigineuse du statut de startups locales à celui de géants mondiaux », a ajouté le rapport.

Le même rapport a révélé que la transformation technologique élimine les emplois routiniers « codifiables » auxquels se substituent de nouveaux types d’emplois. Ainsi, le rapport a annoncé que 23 millions d’emplois seront créés en Europe au cours de ce siècle.

A en croire le Président Jim Yong Kim, dans les pays en développement, quatre individus sur cinq (4 /5) n’ont jamais bénéficié d’une protection sociale. « Deux milliards de personnes travaillent dans le secteur informel, privées de la protection qu’offrent un emploi rémunéré stable, la sécurité sociale ou les avantages de l’éducation », a-t-il précisé. Avant d’ajouter que « les nouveaux modes de travail viennent aggraver ces problèmes qui existaient bien avant la révolution technologique actuelle ». Selon lui, la révolution technologique actuelle permet

de s’adapter à la transformation de la nature du travail, mais demande de renforcer la protection sociale. « Il faut de nouveaux mécanismes de protection indépendants de la situation professionnelle des individus », a-t-il indiqué.

Kadi Diarra, Stagiaire

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !