Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Assemblée générale des actions de la BOA-Mali : Une performance historique de 2,2 milliards de FCFA en 2013, soit une hausse de 48%

vendredi 25 avril 2014

La Bank Of Africa-Mali a tenu le mardi 22 avril 2014, son assemblée générale ordinaire des actionnaires pour l’exercice de 2013. C’était à l’hôtel Salam sous la présidence de Paul Derreumaux, Président du Conseil d’Administration de la banque, en présence du Directeur General Mamadou Igor Diarra, les deux commissaires au compte ainsi que les actionnaires et cadres de la Banque. Trois points étaient à l’ordre du jour de cette rencontre annuelle. Il s’agit de l’approbation du bilan et le compte de l’exercice de l’année 2013, la cooptation d’un nouvel administrateur, de même que la fixation de son salaire, de ces indemnités et la validation des résolutions.

La crise de 2012 a certes été une année de plomb dont l’impact n’a épargné aucun secteur de l’économie et de la finance au Mali. Mais « l’exercice 2013, a été une année d’espoir renouvelé et des performances records » pour la Banque Of Africa. Les résultats obtenus par la BOA dénotent bien des efforts considérables qu’elle a déployé au cours de l’année passée tant sur le plan des ressources, des prêts bancaires, du total bilan ainsi que le résultat d’exploitation. Cela lui a valu d’être parmi le « Top 3 du classement bancaire malien ». Ainsi, durant l’exercice 2013 les ressources clientèles ont fait un exceptionnel bond de 54 milliards de FCFA, pour atteindre un niveau de 215 milliards de FCFA contre 161 milliards en fin 2012, soit une progression de 34% des ressources. Concernant les prêts, la banque occupe le 2ème rang sur le marché avec une augmentation de ses encours de 34%, soit 183 milliards de FCFA contre 137 milliards de FCFA en 2012. Ce qui fait 14% de part du marché national. Par ailleurs, le total bilan de la BOA au cours de l’exercice a connu un accroissement de 46%. Il s’est accru de 31% durant les deux dernières années, en s’établissant à 312,1 milliards de FCFA contre 214,2 milliards de FCFA en 2012. De même, en fin d’exercice de l’année passée, elle a réalisé un produit net bancaire qui avoisine les 20 milliards de FCFA contre 17 milliards de FCFA en 2012. Cette progression du produit net bancaire de 17,2% en fin d’exercice de 2013, a augmenté le chiffre du résultat d’exploitation à 3,4 milliards de FCFA contre 2 milliards de FCFA, soit une nette progression de 71%. De ce fait, le résultat net au 31 décembre 2013 est supérieur de 724 millions de FCFA à celui du 31 décembre 2012. Il ressort à 2,2 milliards de FCFA contre 1,5 milliards de FCFA un an auparavant soit une hausse de 48%. Ces taux de croissance à deux chiffres que les résultats de l’exercice 2013 affichent sont dus à la forte mobilisation et à l’engagement du personnel autour des objectifs du plan triennal de développement (PTD) 2012-2015 de la BOA-MALI. Ces objectifs sont complètement dépassés par la banque. Elle compte poursuivre sa croissance sur d’autres perspectives tout en développant ses activités dans des zones telles que l’Office du Niger et les régions du nord, afin de contribuer au développement économique. Après avoir observé une minute de silence pour le défunt Alpha Ampaté Gambi qui était actionnaire fondateur de la BOA, le DG de la banque Mamadou Igor Diarra est revenu sur le rapport des activités de l’exercice 2013. Ensuite, les commissaires au compte ont procédé à la lecture des deux rapports sur le contenu légal des comptes de l’exercice 2013. En ce sens, les commissaires ont déclaré ne pas constater d’anomalie et ont approuvé le bilan de l’exercice. En outre, les résolutions ont été votées à l’unanimité par l’assemblée générale. Le président du conseil d’administration, Paul Derreumaux a souligné que ce résultat est un record en termes de dépôts, de bilan, de nombres de comptes, en termes d’atteinte des objectifs et surtout des résultats. Tout en précisant que ces records sont atteints grâce à l’assemble de l’équipe de la BOA avant d’associer le D.G Mamadou Igor Diarra à cet exploit. Au terme de cette assemblée, deux employés de la banque ont reçu des distinctions pour les services rendus à l’établissement depuis 1994. Il s’agit de Amadou Macalou et de Amadou Diarra.

Ousmane Baba Dramé
(LE REPUBLICAIN)

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.