Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Retrait du Projet de révision constitutionnelle : Après sa rencontre avec les chefs coutumiers et les leaders religieux, la Plateforme attend une adresse officielle du Président IBK

mardi 15 août 2017

« La Plateforme maintient sa revendication de voir le projet retiré et le référendum annulé en attendant la satisfaction des conditions préalables indispensables sur les plans sécuritaire, technique, matériel et de consensus », indique le Communiqué n°0009-BC/PAATPMC, après la rencontre de la Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! » avec les chefs coutumiers de Bamako et les leaders religieux. Lisez !

Communiqué n°0009-BC/PAATPMC : Rencontre d’une délégation de la Plateforme avec les chefs coutumiers de Bamako et les leaders religieux

La Plateforme a été reçue ce matin, Lundi 14 Aout 2017, par les chefs coutumiers de Bamako et les leaders religieux, à leur demande, chez le Patriarche de Bamako, dans le vestibule des Niaré.

Selon les chefs coutumiers de Bamako et les leaders religieux, il s’agit de leur initiative personnelle que le Président de la république soutient. Ils ont par ailleurs affirmé que le Président de la République les a reçus et qu’au terme des échanges, ils auraient obtenu du Chef de l’Etat de surseoir au Projet de révision constitutionnelle. Ils ont alors demandé à la Plateforme de lever le mot d’ordre de manifestation du 16 Août.

La Plateforme a pris acte de cette déclaration d’intention rapportée par leurs interlocuteurs.

Pour sa part, la Plateforme maintient sa revendication de voir le projet retiré et le référendum annulé en attendant la satisfaction des conditions préalables indispensables sur les plans sécuritaire, technique, matériel et de consensus.

La délégation a indiqué que la décision de lever le mot d’ordre de marche du 16 Août dépend de l’Assemblée générale prévue le Mardi 15 Août à 16h, conformément à son fonctionnement.

La Plateforme a aussi rappelé que la simple déclaration verbale promettant de mettre un terme au projet de révision constitutionnelle ne peut suffire à convaincre les maliens sur la sincérité de cette promesse.

La Plateforme a rappelé que seule peut faire foi une adresse officielle du Président de la République.

Bamako, le 14 Août 2017
Pour la Plateforme
Le Vice-Président
Honorable Amadou Thiam

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.