Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Région de Mopti : le FDS accuse le Premier ministre de renseigner les terroristes

jeudi 11 juillet 2019

« En annonçant le nombre de soldats déployés dans la zone, la communication du Premier ministre sert plus à renseigner les terroristes et leurs alliés qu’à rassurer les populations », a indiqué le FDS dans un communiqué daté du 10 juillet 2019.

En plus d’accusé le Premier Ministre Boubou Cissé, d’avoir lors de sa visite de 5 jours dans la région de Mopti, d’avoir reçu officiellement les responsables d’une milice d’auto-défense, en occurrence Dans Nan Ambassagou, que le Conseil des ministre du 23 mars 2019 a dissoute, le FDS n’est pas allé avec le dos de la cuillère dans les accusations contre Boubou cissé.

Le FDS l’accuse aussi de continuer avec la politique de spectacle de son prédécesseur. « En annonçant le nombre de soldats déployés dans la zone, la communication du Premier ministre sert plus à renseigner les terroristes et leurs alliés qu’à rassurer les populations », accuse le FDS, qui estime que « décidément devenue une marque de fabrique du Pouvoir en place, la communication prime sur les résultats ».

Effet, pendant un séjour de 5 jours dans la région de Mopti, le Premier ministre a rencontré les populations dans des discussions intercommunautaires. Il a aussi procédé à la distribution de céréales et annoncé des mesures de renforcement de la sécurité.

« Mais, c’est avec gravité et étonnement que le FSD a vu le Premier ministre recevoir officiellement les responsables d’une milice d’auto-défense, en occurrence Dan Nan Ambassagou, que le Conseil des ministres du 23 mars 2019 a dissoute », indique avec force le communiqué du FDS. Avant de constater avec « regret et étonnement que le Premier ministre Boubou Cissé continue avec la politique de spectacle de son prédécesseur. En annonçant le nombre de soldats déployés dans la zone, la communication du Premier ministre sert plus à renseigner les terroristes et leurs alliés qu’à rassurer les populations ».

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de