• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Marche du 2 juin 2018 : La Convention des Bâtisseurs regrette la répression

    « La Convention des Bâtisseurs regrette la répression de ladite marche qui reste et demeure un droit démocratique », indique un communiqué de la Convention des Bâtisseurs. Lisez ! COMMUNIQUÉ DE LA CONVENTION DES BÂTISSEURS : « La Convention

    Cour constitutionnelle : Aliou Diallo a déposé son dossier de candidature

    Dans un communiqué de presse, l’ADP-Maliba informe que Aliou Diallo a procédé au dépôt de son dossier de candidature à la Cour Constitutionnelle le mercredi 30 mai 2018 à 18 heures 30. Donc Aliou Diallo est officiellement le premier candidat à l’élection

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Primes et indemnités non payées : Les surveillants de prison annoncent une série de grève

    lundi 23 avril 2018 , par Assane Koné

    « Les surveillant de prison attendent depuis plus d’un an ce que l’Etat à travers une loi leur a promis ». La déclaration a été faite par Abdoulaye Fofana, secrétaire général du bureau exécutif de la section syndicale des surveillants de prison. Une grève est annoncée du mercredi 2 mai au vendredi 4 mai 2018, si à la date du 1er mai 2018, les primes et indemnités ne sont pas versées aux surveillants de prison conformément à la loi n0 031/2016 du 07 juillet 2016 relative au statut des fonctionnaires du cadre de la surveillance des services pénitentiaires et de l’éducation surveillée.

    « Depuis l’adoption de ce statut, on n’est sans primes et sans indemnités. On avait envoyé une proposition des primes et des indemnités à allouer aux fonctionnaires du cadre de la surveillance des services pénitentiaires et de l’éducation surveillée au ministère de l’économie et des finances, mais ce département a rejeté pratiquement l’ensemble de nos propositions », a déclaré Abdoulaye Fofana, secrétaire général du bureau exécutif de la section syndicale des surveillants de prison.

    Aux dires du secrétaire général, ils ont adressé une série de correspondances au ministère de l’économie et des finances, au ministère de la justice, au ministère de la fonction publique et au Président de l’Assemblée nationale, mais qui sont restées sans suite. Il a indiqué que, bien avant une commission avait été mise en place pour suivre l’application de certains textes en relation avec les primes et les indemnités. « On veut nos primes et nos indemnités conformément aux autres forces de sécurités du Mali, car nous exerçons tous une mission sécuritaire », a-t-il martelé.

    Au regard de la misère qui frappe l’ensemble des surveillants de prison du Mali, de l’ostracisme dont ils font objets, le bureau exécutif de la section syndicale des surveillants de prison exige avant le mardi 1er mai 2018, l’allocation des primes et indemnités aux surveillants de prison conformément à la loi n0 031/2016 du 07 juillet 2016 relative au statut des fonctionnaires du cadre de la surveillance des services pénitentiaires et de l’éducation surveillée. « Passé ce délai une grève de soixante-douze heures sera déclenchée sur toute l’étendue du territoire, à compter du mercredi 2 mai 2018 à 00h au vendredi 4 mai 2018 à 00heure », indique le préavis de grève. Avant d’ajouter que le travail reprendra le samedi 5 mai 2018 à 00 h une minute.

    Si au terme de cette grève aucune évolution notable n’est annoncée, le bureau exécutif se réserve le droit de renouveler le mouvement de grève pendant 72 heures, allant du mardi 22 mai 2018 au jeudi 24 mai 2018. Aussi il a indiqué que le travail reprendra le vendredi 25 mai 2018 à 00 heure une minute.

    En cas de non satisfaction de cette deuxième grève, le bureau exécutif de la section syndicale des surveillants de prison se réserve encore le droit d’observer une grève de 96 heures allant du lundi 4 juin 2018 à 00 heure au jeudi 7 juin 2018 à 00 heure, le travail reprendra le vendredi 8 juin 2018 à 00 heure une minute.

    Bintou COULIBALY

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce