Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Présidentielle au Mali/ROSCATE : « Le 2ème tour … s’est déroulé dans le calme, la transparence et l’équité »

mardi 14 août 2018

« La Mission d’observation électorale du Réseau des Observateurs de la Société civile Africaine pour la Transparence Electorale, considère que le 2ème tour des élections présidentielles du 12 août 2018, en République du Mali, s’est déroulé dans le calme, la transparence, l’équité ». La déclaration a été faite le 14 août 2018, lors d’une conférence de presse à l’hôtel de l’Amitié, par Alabi V A. Olivier, Chef de mission d’observation électorale du Réseau des Observateurs de la Société civile Africaine pour la Transparence Electorale (ROSCATE).

Dans sa déclaration préliminaire du 2ème tour de l’élection présidentielle, le ROSCATE a indiqué : « des préparatifs électoraux exemplaires, une campagne électorale sans violence et un scrutin calme menés dans un cadre consensuel ».

Composé 8 organisations de 7 nationalités, le ROSCATE a déployé des observateurs internationaux dans différentes provinces et circonscriptions du Mali, pour observer le déroulement du 2ème tour des élections présidentielles de 2018.

« Le vote s’est déroulé dans le plus grand calme. Aucun acte de provocation ou de violence n’a été remarqué par nos observateurs dans les bureaux de vote ou ils sont passés », indique le rapport. Avant de préciser que les observateurs ont constaté : l’ensemble du matériel électoral était disponible dans les centre de vote avant l’heure d’ouverture ; les membres des bureaux de vote ont été ponctuels et ont pu faire leur travail correctement contrairement au premier tour ; les électeurs ont pu accéder aux bureaux dans l’ordre, le calme et surtout la sérénité ; les 99% des bureaux visités par nos observateurs ont été ouverts et fermés selon les heures réglementaires ; la conduite du dépouillement a généralement été évaluée positivement par les observateurs, la copie du procès-verbal et de la feuille de dépouillement ont été affichées immédiatement pour examen public ; les copies des procès-verbaux ont été conjointement signées et distribuées aux délégués des deux candidats.

Mais, le rapport annonce un très faible taux de participation pour ce 2ème tour, tout en indiquant que le contexte particulier du dit scrutin pourrait probablement justifier cette situation.

« La Mission considère que les imperfections isolées constatées sur le terrain et signalées plus haut n’entachent en rien la régularité et la crédibilité du scrutin, car le déroulement des opérations électorales s’est effectué dans le respect des textes », a-t-il indiqué. Avant de conclure que : « La Mission d’observation électorale du Réseau des Observateurs de la Société civile Africaine pour la Transparence Electorale, considère que le 2ème tour des élections présidentielles du 12 août 2018, en République du Mali, s’est déroulé dans le calme, la transparence, l’équité ».

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de