Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Présidentielle 2018 : Dioncounda Traoré invité pour être candidat

mardi 21 mars 2017

Depuis quelques jours, l’on apprend par-ci et par-là que des maliens se sont mobilisés pour demander à Dioncounda Traoré d’être candidat à l’élection présidentielle de 2018. Mais, Ce qui est surprenant c’est le silence gardé par l’intéressé lui-même. Et si on part du principe : « qui ne dit mot consent », l’on peut sans risque de se tromper dire que Dioncounda est consentant. Et, cela peut nous amener à nous demander s’il n’est pas lui-même derrière ce mouvement qui lui demande de revenir à la Présidence du Mali. En attendant d’avoir des réponses claires à ces questions, nous vous proposons la lettre ouverte de ses partisans l’invitant à briguer la magistrature suprême.

L’élection présidentielle est un évènement majeur pour un Homme et un le Peuple souverain. Elle est un moment privilégiée de convergence des forces patriotiques et Républicaine au tour d’objectifs ou du projet de société en vue de mobiliser les citoyens et citoyennes.

En effet, selon l’esprit de nos textes statutaires, tout membre du Parti a le droit de se porter candidat ou de proposer un candidat aux différentes investitures du parti.

Nous, militants, militantes, sympathisants, et citoyens maliens, nous mobilisons pour, d’une part, convaincre le Pr. Dioncounda TRAORE à accepter d’être candidat à la candidature du Parti en respectant la volonté populaire des signataires, et d’autre part de contribuer au choix et à l’élection du Pr Dioncounda TRAORE comme le candidat du Parti à l’élection du Président de la République en 2018.

Ce projet vient offrir l’opportunité au rassemblement en tant que courant politique au sein de l’Adema PASJ, et au-delà, de réfléchir et d’agir sur un sujet qui touche le bien-être des populations, des militants, militantes en l’occurrence les femmes et les jeunes.

C’est ainsi qu’à l’issu de ce projet et face aux besoins de sortir un candidat du parti, le rassemblement a engagé des actions de diagnostic et de concertations entre militants ; militantes et citoyens afin d’identifier les problématiques liées à une candidature interne, rassembleur et crédible.

Notons que c’est en guise de réponses en cette problématique que le rassemblement a initié une stratégie de pétition auprès des populations, des militants et militantes à la base.

Cette initiative a pour but de convaincre le Pr. Dioncounda TRAORE à accepter d’être candidat à la candidature du parti à l’élection Présidentielle de 2018.

Qui est l’homme et quels sont ses atouts :

Le Pr. Dioncounda TRAORE est un citoyen modèle ayant été :

- Ancien président par Intérim du Mali ;
- Ancien président de l’assemblée Nationale ;
- Ancien vice-président de l’Adema PASJ ;
- Ancien président de l’Adema PASJ ;
- Anciens Ministres de la république ;

C’est fort de ces atouts et conscient de la stabilité de notre pays qui passe par le choix d’un homme d’Etat de son envergure et qui puisse rassembler le maximum de parti politique, de la société civile et de citoyens :

- Saluant encore une fois la disponibilité du Pr Dioncounda TRAORE pour le Parti et pour le Mali ;
- En appelle aux maliens, aux militantes et militants que vous êtes pour :

* Recueillir vos signatures en vue de convaincre le Pr. Dioncounda TRAORE à accepter d’être candidat à la candidature du Parti,
* Renforcer le parti Adema-PASJ en tenant de ses valeurs fondatrices et/ou créer au besoin une organisation susceptible de porter haut les idéaux de la présente pétition ;

Aussi, nous demandons nos sincères remerciements aux militants et le peuple malien pour leur appui multiforme ayant permis l’aboutissement de ce processus.

Fait à Bamako le 05 mars 2018
Le Rassemblement

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en