• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Election présidentielle au Mali : l’Appel au calme du Consortium Panafricain des Observateurs Electoraux de la Société Civile Africaine et de la Diaspora en Europe

    « Cette proclamation provisoire qui provient après une centralisation et consolidation des résultats en toute transparence devant les représentants des candidats et aussi en présence d’observateurs nationaux et internationaux, notre Consortium se félicite que

    Présidentielle au Mali/ MIOE-O2A : « le 2ème tour de l’élection présidentielle … a été libre, transparente et équitable »

    « La mission Internationale d’Observation Electorale des ONG et Associations Africaines (MIOE-O2A) considère que le second tour de l’élection présidentielle du 12 août 2018 a été libre, transparente et équitable ». La déclaration a été faite Tetevi Nyatefe Eli,

    Second tour de la présidentielle au Mali : Que dit la Mission d’observation électorale de la société civile africaine ?

    "Nonobstant quelques insuffisances, La mission d’observation électorale de la société civile africaine (LA MOESCA) s’accorde pour affirmer que le deuxième tour de l’élection présidentielle du 12 aout 2018 en République du Mali s’est déroulé dans un climat apaisé,

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Préparatifs des élections du 29 juillet 2018 : La distribution des cartes d’électeurs démarre le 20 juin 2018

    mardi 12 juin 2018 , par Assane Koné

    Le jeudi 7 juin 2018, s’est tenue au ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation, une rencontre avec la société civile en tant que acteur pour échanger sur les points des préparatifs de l’élection Présidentielle du 29 juillet 2018.

    Ont pris part à cette rencontre Mohamed AG Erlaf, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, son secrétaire général, Baba Mahamane Maiga et les représentants de la société civile. Le secrétaire général dudit département avant l’arrivée du ministre a édifié les acteurs de la société civile et certains leaders religieux sur les points cités ci-dessus que le ministre a bien voulus organisé.

    A l’entament de ses propos, il a souligné que c’est dans le souci d’organiser des élections transparentes, apaisées, et consensuelles que le gouvernement du Mali s’est engagé dans une concertation avec la classe politique. Avant d’ajouter qu’à la date d’aujourd’hui : « nous pouvons dire que toutes les actions prises, l’ont été avec la classe politique ». Il a rappelé la révision ordinaire des listes électorales et la révision exceptionnelle et l’enrôlement pour les régions de Taoudéni et Kidal.

    A propos de la loi électorale de 2018, il dira qu’elle modifie dans certaines dispositions de la loi N02016-048 du 17 octobre 2016 portant loi électorale. Les innovations apportées à ce niveau, dira le secrétaire général est que, la carte NINA, a montré ses limites. La solution était d’avoir une carte d’électeur biométrique faciale qui remplace la carte NINA. « La classe politique et le ministère en charge de l’administration territoriale se sont mis d’accord de munir chaque électeur d’une carte d’électeur biométrique faciale », a-t-il déclaré. Pour plus d’éclaircissement, il a souligné qu’en cas d’indisponibilité de mettre la carte d’électeur à disposition pour raison de force majeure, le ministre de l’administration territoriale peut prescrire que la carte Nina serve pour les centres qui seront limitativement énumérés.

    Il a expliqué qu’avec la loi électorale de 2018, la manière dont ils remettaient la carte dans le temps à changer. Et que seule le titulaire doit pouvoir entrer en possession de sa carte d’électeur. « On ne remettra pas la carte d’électeur au mari de la femme, ni au père de l’enfant », a-t-il prévenu. Toutes ces innovations, précise-t-il, c’est pour renforcer la transparence, la traçabilité et éliminer ou réduire au minimum toute possibilité de tricher.

    Aussi, il a mis un accent sur la signature du bulletin de vote par les deux accesseurs de l’opposition et de la majorité. En expliquant leur rôle dans le processus électoral, il a souligné que ces deux accesseurs ont le rôle d’identification, de savoir si vous êtes habilité à pénétrer dans le bureau de vote ou si vous ne l’êtes pas. Autres rôle confier à ces accesseurs c’est de vérifier si l’électeur à utiliser un bulletin de vote venant de l’extérieur. Ces bulletins de vote d’après lui vont demeurer pour une période de 3 mois après l’élection pour vérification.

    Autres innovations dit-t-il, est le vote par procuration. « La loi a énuméré exactement ceux qui pourront voter le jour du vote par procuration », a-t-il laissé attendre.

    Dixit le secrétaire général, le 29 juillet le collège électoral est convoqué sur toute l’étendue du territoriale nationale pour venir choisir le Président de la République. Dans le cas échéants si les maliens n’arrivent pas à choisir qu’ils reviendront le 12 aout.

    « En tant que ministère en charge de la préparation des élections, c’est d’assurer une parfaite neutralité de par ses lieux, de protéger ceux qui n’ont même pas envie de voter et de permettre aux partis politiques qui le souhaitent de contribuer au suffrage universelle », a déclaré le ministre de Ag Erlaf. Avant d’ajouter que le Mali est le seul pays en Afrique où on remet à l’opposition le procès-verbal de document de vote.

    Aux dires du ministre, la distribution des cartes d’électeurs débutera le 20 juin prochain sur toute l’étendue du territoire national jusqu’au 20 juillet 2018.

    Le secrétaire général a ensuite informé que dès la semaine prochaine qu’il aura dans toutes les capitales régionales une séance de formation et de sensibilisation sur la loi modificative.

    Bintou COULIBALY

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce