Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Population et Forces de l’Ordre : ICSP de l’UE livre plus de 3 milliards de FCFA pour le renforcement des relations

mercredi 12 juillet 2017

Contribuer au renforcement des Institutions chargées de la sécurité publique et du respect des lois, en particulier les Forces de l’ordre et du département de la sécurité et de la protection civile. Tel est l’objectif principal de l’instrument contribuant à la stabilité et à la paix (ICSP) de l’Union Européenne. Financé par ICSP à hauteur de 5 millions d’euros, soit près de 3 279 785 000 FCFA, ce projet s’étend sur une durée de 18 mois. Il rentre dans le cadre du projet Panorama-Corsec (Contribution aux efforts de reforme du secteur de la sécurité au Mali).

En effet, c’est dans le cadre de l’amélioration de la confiance entre les Forces de l’ordre et la Population civile que le Ministère de la sécurité et de la protection civile tient, du 12 au 13 juillet 2017, un atelier de réflexion avec les acteurs de la société civile. La cérémonie d’ouverture des travaux qui s’est déroulée le mercredi 12 Juillet 2017 à Maeva Palace, était présidée par Azer Kamaté, secrétaire général au Ministère de la sécurité et de la protection civile. Pour la circonstance, il y avait à ses cotés Alain Holleville, Chef de la Délégation de l’Union Européenne et Cyril Berthes, Chef de projet Panorama-Corsec.

Cette rencontre de 2 Jours (12 et 13 Juillet 2017) visait à fournir une série de recommandations qui serviront de base à l’élaboration du document cadre du Département de la sécurité et de la protection civile sur la question de l’amélioration de ses relations avec la population. Ce projet, d’une durée de 18 mois, est financé par ICSP de l’Union Européenne à hauteur de 5 millions d’euros, soit près de 3 279 785 000 FCFA.

Azer Kamaté, secrétaire général du Ministère de la sécurité et de la protection civile, a estimé que ce projet contribuera à renforcer les Institutions chargées de la sécurité publique et du respect des lois, en particulier la police, la gendarmerie, la garde nationale, la protection civile et son département.

« Il devra appuyer la gestion des crises par la création de structures appropriées et également contribuer à améliorer l’image de ses institutions et leur perception par la population », a-t-il expliqué.

Puis, il a ajouté que cet atelier de réflexion s’inscrit pleinement dans la réalisation de la volonté de son département d’élaborer un document cadre définissant ses priorités et ses orientations.

« Il consiste à réunir les acteurs significatifs de la relation entre les forces de sécurité et la population civile pour débattre, apporter leurs points de vue et propositions de solutions sur des thématiques identifiées », a-t-il indiqué.

Au cours des discussions, les participants passeront au crible 4 orientations thématiques, à savoir : Assurer une compréhension commune et partagée des rôles et responsabilités, développer une gestion concertée du secteur de la sécurité, adapter les capacités des Forces de défense et de sécurité à un contexte sécuritaire évolutif et asseoir un processus de recrutement plus ouvert.

Moussa Mallé SISSOKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !