Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Ogossagou : Une mission du pôle judiciaire anti-terroriste à la chasse des preuves

lundi 1er avril 2019

« Écouter les témoignages des rescapés, recueillir des informations et procéder à des prélèvements, c’est à cela que s’attelle l’équipe d’enquêteurs du pôle judiciaire anti-terroriste conduite par le procureur Boubacar Sidiki Samaké », l’information a été diffusée par notre confrère Mikado FM.

Selon la Rédion ONUSIENNE installée au Mali, à la faveur de la crise multidimensionnelle qui secoue le Mali depuis 2012, la dizaine d’enquêteurs du pôle spécialisé dans la criminalité transnationale est arrivée hier à Ogossagou.

« Sa mission va consister à situer les responsabilités pour que justice soit faite et que les auteurs du terrible massacre d’Ogossagou sur les populations civiles soient identifiés », indique le confrère. Avant d’ajouter qu’il s’agira pour l’équipe de tenter de recueillir des témoignages sur le terrain et faire parler les rescapés et témoins éventuels mais aussi récolter des preuves et indices matériels. Et, d’ajouter qu’ « au même moment, la MINUSMA a aussi déployé au lendemain de l’attaque du 23 mars, une équipe d’enquêteurs des Droits de l’homme sur place, avec un premier rapport préliminaire, qui sera transmis aux autorités maliennes ».

On se souvient qu’un bon matin du samedi 23 mars 2019, le Mali s’est réveillé avec une nouvelle très mauvaise. Des quidams venaient de détruire un village du nom de Ogossagou dans le cercle de Bankass. Et, pire, ils n’ont pratiquement pas épargné d’âmes. Des hommes, des femmes, souvent enceintes, des enfants innocents et même le cheptel n’a pas échappé à cette bêtise humaine. Le bilan est révoltant. Aujourd’hui, le chiffre de plus 170 victimes est avancé.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.