| |

Lutte contre les stupéfiants : Le Mali fait une saisie record de 33, 92 kilogrammes de cocaïne pure

dimanche 7 novembre 2021

« Une double saisie importante de drogues a été effectuée le vendredi 5 novembre 2021 par les unités de l’Office Central des stupéfiants ». L’information a été donnée le dimanche 7 novembre 2021, par le Colonel Fousseny Keita, Directeur de l’Office Central des Stupéfiants (OCS) depuis le 20 septembre 2021. C’était l’or d’un point de presse, dans les locaux de son service.

C’est de la France que les autorités de l’OCS ont été informées d’une saisie de 39, 2 kilogrammes de cocaïne à Paris sur un voyageur en provenance de Bamako par le biais d’un vol d’Air France. Surpris par cette information, la Direction de l’OCS aurait mis en alerte maximum ses agents sur la plate forme aéroportuaire.

Et, cela semble avoir porté fruit. En effet, le vendredi 5 novembre 2021. A l’aéroport international Modibo Kéïta Senou, les unités de l’OCS ont procédé à l’interpellation d’un passager de double nationalité (malienne et guinéenne), âgé de 40 ans, en partance pour la France.

« D’une ingéniosité déconcertante, le suspect avait bien dissimulé dans deux sacs à main de la poudre de cocaïne d’un poids total de 33,92 kg avec emballage pour une valeur marchande de plus d’un milliards de FCFA », précise le communiqué de presse qui a été remis aux journalistes. Avant d’ajouter que « c’est après les premières formalités policières que le suspect a été interpellé par les agents de la Cellule aéroportuaire anti trafic antenne de l’OCS dans le hall d’enregistrement de l’aéroport ».

Et, d’ajouter qu’ « un test rapide effectué avec les testeurs ONUDC de type Touch Knowles et Lingette sur un échantillonnage prélevé a réagi à la cocaïne ».

Le communiqué a précisé que interpellé conduit dans les locaux de la Cellule Aéroportuaire Anti Trafics (CAAT/A.OCS) pour son audition, a nié les faits et dit que les bagages lui ont été remis par un autre passager dont il ignore l’identité. Le communiqué a précisé que la cocaïne saisie était destinée à la France. Mieux, il y est indiqué que cette opération de saisie est considérée à ce jour par l’ONUDC à travers son programme AIRCOP comme la plus importante réalisée par une Cellule aéroportuaire anti trafics.

Cet événement heureux, mais en même temps inquiétant, ne serait pas le seul. Le même 5 novembre 2021, il y a eu une 2ème saisie de 400 kg de résine de cannabis d’une valeur de 160 millions de FCFA, à Yirimadio, en commune VI de Bamako. « En patrouille dans le secteur, le soupçon des éléments de l’OCS a été éveillé par le chargement d’un véhicule suspect », indique le communiqué de l’OCS. Avant d’ajouter que les éléments ont intercepté le véhicule suspect et procédé à la fouille qui leur a permis de découvrir environ 400 kg de résine de cannabis.

« Les suspects interpellés dans ces deux affaires seront mis à la disposition du procureur du Pôle judiciaire Spécialisée pour trafic international de drogue », a indiqué le communiqué.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav