| |

Le président Konaré n’a pas fait AVC, mais souffrait des conséquences sournoises du Covid

mardi 16 novembre 2021

Évacué vers Casablanca au Maroc pour recevoir des soins médicaux, l’ancien président du Mali, Alpha Oumar Konaré, est retourné au bercail le lundi 15 novembre 2021.

En effet, l’ancien président malien avait été évacué d’urgence au Maroc à l’hôpital Cheick Zaïd de rabat pour des soins médicaux en mi-septembre. Il était accompagné de son fils, le colonel Malamine Konaré, et de sa femme, l’écrivaine Adam Ba Konaré. Son état de santé était préoccupant.

Le président Konaré est devenu invisible sur la scène politique malienne depuis qu’il a quitté le pouvoir. Il a été dernièrement aperçu aux funérailles du président Amadou Toumani Touré. Le président Alpha Oumar Konaré a dirigé le Mali de 1992 à 2002.

D’après sa femme Mme Adam Ba Konaré, il se porte bien maintenant et est bien rétabli D’ailleurs sa femme a ténu à remercier dans une lettre ouverte tous ceux qui ont contribué pour les soins de son époux.

« Aujourd’hui, par la grâce de Dieu Tout Puissant et Miséricordieux, grâce à l’assistance du président Denis Sassou Nguesso, de Sa Majesté le Roi du Maroc que Dieu l’assiste , et de l’équipe médicale qu’il a mobilisée pour nous, je puis vous assurer que le président Konaré a recouvré la santé et que nous sommes bien rentrés à Bamako ce lundi 15 novembre 2021.

Permettez que nous remercions Sa Majesté le Roi du Maroc – que Dieu l’assiste, et le personnel médical, au nom de nos enfants, de nos familles, de nos amis et de tous nos proches, du président Konaré et de moi-même.

Permettez que nous adressions nos remerciements sincères au président Denis Sassou Nguesso qui, dès l’annonce de la maladie du président Konaré, nous a spontanément apporté son aide désintéressée et fraternelle. Permettez que nous remercions également les médecins de notre pays qui, de longues semaines durant, ont fait de leur mieux pour nous apporter leur assistance avant que sa Majesté le Roi du Maroc – que Dieu l’assiste –, ne nous offre sa bienveillante générosité pour la prise en charge du président Konaré. », a-t-elle affirmée.

Elle a tenu à souligner que ce n’était pas un AVC, mais une inflammation des nerfs et des racines nerveuses provoquée par les conséquences sournoises du Covid que le président avait attrapé au mois d’avril dernier.

A la fin de la lettre, Mme Adam Ba Konaré a dit ceci : « Le Covid est une maladie assez mystérieuse qui n’a pas fini de dévoiler tous ses secrets et contre laquelle nous vous prions tous de vous prévenir par les nombreuses mesures préconisées à cet effet : port du masque, distanciation, désinfection régulière des mains au gel hydro alcoolique et, enfin, vaccination. Pour terminer, à toutes les bonnes personnes à la grande générosité de cœur et d’esprit que Dieu a placées sur notre chemin, à l’ambassadeur du Mali et à ses collaborateurs, à la communauté malienne résidant à Rabat, qui nous ont réservé un accueil chaleureux, nous disons également grand merci. »

Issa Daou
Stagiaire

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav