• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Transhumance dans les groupes armés : Des éléments du Gatia trouvent refuge au HCUA

    Décidément, le Mali vit à l’heure des démissions. « Je démissionne de ce machin pour aller adhérer à cet autre machin », est désormais devenu une litanie familière aux maliens. La pratique jusque-là réservée au politicien, vient de gagner les mouvements armés au

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Le Général Kafougouna Koné n’est plus : La nation malienne lui rend hommage

    dimanche 12 mars 2017 , par Assane Koné

    « Brave parmi, parmi des braves ! Général Kafougouna KONÉ, vous avez mérité qu’en ce jour, Nous venions au nom de la République, vous rendre le dernier et solennel hommage du mérite reconnu par la Patrie malienne ! Dors en Paix vaillant guerrier de Sikasso, honneur de la Patrie », a écrit IBK, Président de la République du Mali, dans le livre de condoléances. Il fut soldat. Il fut officier. Il fut même un officier supérieur de l’armée malienne au sens propre du terme. Il a été le militaire malien, le plus admiré et le plus respecté de l’armée malienne. Il était à Tondibi et à Taïkaren, à une époque où notre pays avait encore une armée à la hauteur de ses ambitions. Comme toutes âmes, il n’est plus de ce monde. Le Général Kafougouna Koné de l’armée malienne, comme un grand baobab s’est couché le vendredi 10 mars 2017, aux environs de 2 heures du matin, selon certains témoignages. Le dimanche 12 mars 2017, la nation malienne, avec le Président IBK à sa tête, lui a rendu un dernier hommage, à la Place d’Armes du 34ème Bataillon du Génie Militaire.

    Pour des funérailles nationales. Les funérailles du Général Kafougouna Koné ont vraiment été nationales. Il faut dire que le 12 mars 2017, la place d’Armes du 34ème bataillon du Génie militaire a refusé du monde. Des plus hautes autorités maliennes aux maliens anonymes, tous ont voulu rendre un dernier hommage à un serviteur exceptionnel de la nation malienne. Personne n’a voulu se faire conter cette cérémonie qui marque le départ du Général Kafougouna Koné de la terre des hommes, pour aller rejoindre nos ancêtres, ses ancêtres.

    Des casernes maliennes, des théâtres d’opérations au Mali et en dehors du Mali, mais toujours en mission pour le Mali, le Général Kafougouna Koné, a enfin la paix. Il repose désormais au cimetière de Niamakoro, sûrement dans une tombe qui ne doit pas être très éloignée de celle de sa maman qu’il chérissait et vénérait.

    Grand Officier de l’Ordre national du Mali, Général de Division, Kafougouna Koné est de la 3ème Promotion de l’Ecole militaire de Kati, qui a été baptisée au nom de Mamadou Sissoko. Selon des indiscrétions, ce valeureux général de l’armée malienne, est parti dans son lit, à l’âge de 73 ans.

    La Nation malienne, avec IBK en tête lui a rendu un dernier hommage. « Brave parmi, parmi des braves ! Général Kafougouna KONÉ, vous avez mérité qu’en ce jour, Nous venions au nom de la République, vous rendre le dernier et solennel hommage du mérite reconnu par la Patrie malienne ! Dors en Paix vaillant guerrier de Sikasso, honneur de la Patrie », a écrit IBK, Président de la République du Mali, dans le livre de condoléances.
    Dans la lecture de l’éloge funèbre, le Grand Chancelier des Ordres Nationaux du Mali a déclaré que le cher disparu est un brillant meneur d’hommes, un héros pour le peuple malien, pour l’armée malienne, pour cette génération afin d’assoir une République.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce