LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : La stratégie du Directeur national des routes pour dribler les enquêteurs de L’OCLEI

mercredi 10 juin 2020

Dans la lutte contre l’enrichissement illicite au Mali, l’office central de l’enrichissement illicite (Oclei) doit s’intéresser aux avoirs du directeur national des routes.

L’Office central de Lutte contre l’Enrichissement illicite a pour mission de mettre en œuvre l’ensemble des mesures de prévention, de contrôle et de lutte envisagées au plan national, sous régional, régional et international contre l’enrichissement illicite. A ce titre, il est chargé de lutter contre l’Enrichissement illicite, sur la base d’informations graves, concordantes et fiables en sa possession, saisir le Procureur du Pôle économique et financier compétent.

En vertu de ses pouvoirs, l’obligation lui est faite de s’intéresser au cas du directeur national des routes, Mamadou Naman Keita. Selon nos informations, les avoirs de ce monsieur qui a des accointances avec les grandes sociétés de construction de maisons, de routes et de supervision des travaux routiers, a tout pour être dans la mire des hommes de Moumouni Guindo.

Nos informations révèlent que le directeur national des routes est une personne qui se tape le grand luxe avec plusieurs biens immobiliers dans plusieurs quartiers de Bamako. Il possède en outre une agence de voyage (Orbites voyages), une pharmacie, une société intervenant dans le bâtiment (World Services entreprises BTP). Afin de tromper la vigilance des services de contrôles, Mamadou Naman Keita a joué au plus malin. Et l’agence de voyage et le la société BTP sont désormais au nom de son beau-frère Soumaila Coulibaly.

Sachant bien qu’il aurait un jour ou l’autre à ses trousses les services de contrôles, M. Keita, selon nos sources, s’est précipité pour aller déclarer ses biens à l’OCLEI, une façon de stopper ou de retarder les enquêteurs s’ils ont l’intention de fouiller dans ses marmites.

Cette précipitation à présenter ses biens à l’Oclei n’a d’autres objectifs que de rouler la structure de contrôle dans la farine. En saisissant en amont l’Oclei, est une stratégie pour lui de se mettre à l’abri des enquêtes ? Moumouni Guindo et ses hommes doivent éviter le piège et ouvrir une enquête contre tous ceux-là qui se sont précipités à déclarer leurs biens.

L’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI), créé en 2015 au Mali, et a produit son premier rapport depuis sa création.

Djibril Diallo
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav