Version imprimable de cet article Version imprimable | |

L’accord pour la paix et la réconciliation : Le guide expliqué aux acteurs

jeudi 1er novembre 2018

Après la session de formation du personnel de la Mission d’appui à réconciliation nationale (MARN) et du ministère à l’utilisation de l’outil informatique, le ministère de la réconciliation nationale a organisé la session de formation sur le guide méthodologique de l’accord du 1er, 2 et 3 novembre 2018 dont le financement est assuré par le Projet PASP/GIZ. Elle a eu lieu le jeudi 1er novembre 2018 à l’hôtel Olympe de Bamako.

Cette présente session s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’axe III du plan d’actions intitulé « renforcement des capacités de pilotage et de suivi du processus de réconciliation nationale » et conformément au contenu du contrat de financement conclu avec le Projet PASP/GIZ, le MCSPRN.

L’ouverture des travaux de ces trois jours de formation a été présidé par Noumadi Kanté, conseiller technique au ministère de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale, représentant du ministre. Elle a enregistré la présence de Youssouf Camara, de la Mission d’appui à la réconciliation nationale, de Alpha Maiga, conseillé à la communication du département de réconciliation.

Le présent atelier vise à former les formateurs (les experts de la MARN et les cadres du MCSPRN) à l’utilisation du guide afin d’assurer des formations aux citoyens pour élargir les bases de l’appropriation du contenu de l’Accord. Les participants à cette session sont au nombre de 20 personnes.

Noumadi Kanté a précisé que la particularité de cet accord réside dans son caractère multisectoriel et sa dimension nationale. C’est donc un document très important pour la refondation de l’Etat, très sensible et assez complexe. Dès lors, selon lui son appropriation par les citoyens devient un défi et un enjeu majeur, car elle facilite leurs adhésions et détermine le succès de sa mise en œuvre.

Le représentant du ministre a indiqué que c’est dans ce cadre que de nombreuses activités dédiées à la formation et la sensibilisation des citoyens sur l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali sont réalisées par une multitude d’acteurs, au niveau local, régional et national avec des approches différentes et le risque de véhiculer des informations biaisées.

Pour réduire ce risque, il a déclaré que son département a élaboré un guide méthodologie de formation sur le contenu de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali avec l’appui de la Coopération Allemande, mise en œuvre par le projet PAPDR/GIZ. D’après lui ce guide de formation des formateurs est un support didactique, une compilation de modules de formation correspondant chacun à une dimension spécifique.

Pour cela, il a encouragé donc les participants à plus d’assiduité et de dévouement dans les travaux. Aussi, il a invité les formateurs à faire preuve de plus de perspicacité en vue de l’atteinte des objectifs. Pour finir, il a remercié le Projet PASP/GIZ pour son appui technique et financier sans lequel la présente formation ne se tiendrait pas.

Il faut donc noter que ce guide constitue une avancée certaine dans le processus de mise en œuvre de l’Accord pour la Paix. En effet il répond de façon concrète à l’esprit d’inclusion de l’Accord qui encourage la coopération des parties pour la dissémination des éléments de l’Accord.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques