Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Journée d’information et d’échanges sur le programme Hibiscus : Les OSC à l’école de l’UGP

lundi 31 décembre 2018

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du programme Harmonisation et Innovation au Bénéfice des Initiatives de la Société Civile d’Utilité Sociale (HIBISCUS), en partenariat avec l’Union européenne, l’Unité de Gestion du Programme (UGP) a organisé une journée d’informations et d’échanges avec les Organisations de la Société Civile (OSC) du District de Bamako, le jeudi 27 Décembre 2018 dans la salle de la Maison du Partenariat Bamako-Angers.

L’objectif du programme Hibiscus est de consolider le processus de développement et la démocratie au Mali. Plus d’une centaine d’organisations de la société civile étaient présentes à cette rencontre d’informations et d’échanges qui avait pour but d’amener les Organisations de la Société Civile (OSC) à mieux cerner le programme HIBISCUS dans sa globalité.

Dans sa présentation, Samba TEMBELY, régisseur/coordinateur d’HIBISCUS, a indiqué que cette initiative a pour objectif de faciliter la compréhension du programme. Pour cela, il a levé le voile sur les grandes lignes du programme HIBISCUS. Et, ses collègues de la CONFED ont apporté des informations complémentaires.

Le régisseur/coordinateur d’HIBISCUS dira que les thématiques prioritaires du programme sont : la décentralisation et le genre. La logique d’intervention du programme HIBISCUS, c’est la continuation de celle du PAOSC II.

A noter que les Organisations présentes à cette journée d’échange ont beaucoup montré leur intérêt pour ce programme à travers une série de questions d’éclaircissement. Ces questions portaient entre autres sur les critères d’éligibilité des OSC au programme HIBISCUS, la prise en compte de la jeunesse dans le programme etc...

Au cours de cette cérémonie, il y a eu une présentation de la liste des Organisations débitrices du PAOSC II du District de Bamako.

L’Unité de Gestion du Programme HIBISCUS a donné suffisamment d’informations sur le programme et la balle est maintenant dans le camp des organisations de la société civile, qui doivent s’organiser pour mieux profiter de cette nouvelle opportunité de renforcement de leurs capacités d’intervention.

Il faut retenir que HIBISCUS est un nouveau programme d’appui à la société civile dont la convention a été signée le 30 mars 2018 pour une durée de trois ans (du 30 mars 2018 au 29 mars 2021). Il est Financé par l’Union Européenne en faveur de la société civile malienne dans son ensemble et dans sa globalité. L’objectif principal de ce projet, selon Mr Samba TEMBELY, est de renforcer la capacité de la société civile malienne des niveaux 1, 2, 3 et 4.

Lamine Kané

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de