Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Ingérence dans les affaires intérieures du Mali : Le MSV accuse la France

lundi 14 août 2017

Le Mouvement des Sans Voix (MSV) a tenu un meeting, le samedi 12 Août 2017, à la Pyramide du souvenir. C’était sous le thème : « Le nouveau néocolonialisme français au Mali, ça suffit ! Basta ! ». Selon les organisateurs l’objectif était de dénoncer l’ingérence française dans les affaires intérieures maliennes et la manipulation de certaines organisations sous-régionales.

Cette activité a permis à l’association de faire passer ses messages à l’opinion nationale et internationale.

Sory Ibrahim Sidibé, Secrétaire chargé de la communication, a déploré l’ingérence de la France dans les affaires internes du Mali. « La France est en train de s’ingérer dans les affaires internes des pays africains par l’adoption d’une stratégie sous régionale visant à mettre en application ses projets. C’est pourquoi, nous avons tenu ce meeting pour dénoncer cette attitude française qui freine le développement de l’Afrique », a-t-il indiqué.

Ensuite, Sory Ibrahim dira que le choix du thème n’est pas fortuit. Il a soutenu que ce pléonasme est fait expressément pour dire que nous sommes dans une autre vague de colonialisme, en parlant du « nouveau néocolonialisme ».

« La FrançAfrique est un Néologisme inventé par Félix Houphouët Boigny pour magnifier une entente cordiale entre la France et certaines de ses colonies africaines », a-t-il révélé. Avant de qualifier cette entente comme un circuit mafieux entre l’Elysée et certains pays africains caractérisée par la concussion, affairisme, coup d’état, etc. « Les entreprises françaises pillent nos richesses, participent à l’instrumentalisation de nos chefs d’état major pour faire des coups d’état à nos présidents au service de la France et l’Elysée contrôle nos décisions. Ce sont-là, les 3 grandes problématiques auxquels nos états sont confrontés », a-t-il regretté.

Pour le cas du Mali, il a indiqué qu’il ne peut pas comprendre que notre qu’après avoir résisté pendant longtemps, soit aujourd’hui sous l’emprise de la France à travers les organisations africaines (Uemoa, Cédeao…).

« La France veut transformer les forces du G5 en un fond de commerce pour prendre en charge la Barkhane (forces militaires françaises au Mali ndlr) qui sera perpétuée au nord du Mali », a-t-il indiqué. Il a ensuite dénoncé l’assujettissement des autorités africaines au Président français. « Nous ne sommes pas d’accord pour la limitation de naissances à 3 enfants par couple en Afrique dictée par le Président Français, Emmanuel Macron », a-t-il dénoncé.

Il a invité la jeunesse africaine et notamment malienne, à se joindre au mouvement pour faire un effet de masse dans les activités à venir. « L’heure du changement a sonné, nous invitons la jeunesse consciente à nous rejoindre. Il faut que les maliens agissent face à toutes formes du colonialisme », a-t-il dit.

Il faut noter qu’après cette manifestation, le MSV projette d’autres activités pour faire respecter la volonté du peuple Mali, selon Sory.

Crée en 2006, le Mouvement des Sans Voix(MSV) est une organisation des droits humains œuvrant pour la justice sociale.

Moussa Mallé SISSOKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Réactions

  • La france n’a jamais eu la sagesse de comprendre qu’un épouvantail ne peut éternellement continuer à faire peur. Trop c’est trop, nous allons nous libérer même si pour cela on dégagera tous nos dirigeants inféodés à la france qui est une véritable sang-sue.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !