Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Elections présidentielle : Mohamed El Moctar invite les acteurs à redoubler d’effort dans le sens de dialogue, de tolérance et de paix

mercredi 8 août 2018

« Avec les résultats définitifs qui viennent d’être proclamés par la Cour Constitutionnelle et le second tour de l’élection, prévue ce dimanche 12 Août, le Ministère de la Réconciliation Nationale et de la Cohésion Sociale invite tous les acteurs du processus électoral à redoubler du sens de dialogue, de tolérance et de paix qui a toujours caractérisé notre nation plurielle et diverse, à l’image de Sourgo (le blanc) et Gabibo (le noir) rapportée par la légende du septentrion de notre pays », tel est l’essence d’un communiqué publié par le Ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale.

COMMUNIQUE DU MINISTRE DE LA RECONCILIATION NATIONALE ET DE LA COHESION SOCIALE

Le Mali vient de vivre le 1er tour de l’élection présidentielle, scrutin du 29 Juillet 2018, qui a vu 24 candidats aux prises.

Le Ministre de la Réconciliation Nationale et de la Cohésions Sociale se réjouit de l’atmosphère qui a prévalu, tant pendant la campagne électorale que lors du déroulement des opérations de vote.

Avec les résultats définitifs qui viennent d’être proclamés par la Cour Constitutionnelle et le second tour de l’élection, prévue ce dimanche 12 Août, le Ministère de la Réconciliation Nationale et de la Cohésion Sociale invite tous les acteurs du processus électoral à redoubler du sens de dialogue, de tolérance et de paix qui a toujours caractérisé notre nation plurielle et diverse, à l’image de Sourgo (le blanc) et Gabibo (le noir) rapportée par la légende du septentrion de notre pays.

Aux Equipes Régionales d’Appui à la Réconciliation Nationale, le Ministre, Mohamed Elmoctar les invite à une implication soutenue dans la paix et la cohésion des maliens de leur ressort.

Quant aux médias, du fait de la bonne couverture médiatique du 1er tour de cette élection présidentielle, le Ministère de la Réconciliation Nationale et de la Cohésion Sociale leurs réitère toute sa gratitude et leurs incite à plus de sens de responsabilité sociale en vue de créer les conditions d’un Mali uni et unitaire, car nos actes de tous les jours doivent demeurer ceci :« Restons nous-mêmes et Soyons de notre temps ».

REPUBLIQUE DU MALI
MINISTERE DE LA RECONCILIATION NATIONALE et de la COHESION SOCIALE
UN PEUPLE - UN BUT- UNE FOI
SECRETARIAT GENERAL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques