Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Élections apaisées : La GIZ lance la campagne de mobilisation citoyenne « Hèrèbougou-Banyèrebougou »

jeudi 5 juillet 2018

En partenariat avec le ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, la Coopération Allemande à travers le projet d’appui à la sensibilisation et à la paix, a organisé, le jeudi 5 juillet 2018 à l’espace culturel Blonba, la cérémonie de lancement de la campagne de mobilisation citoyenne : « Hèrèbougou-Banyèrebougou". Elle est destinée à mobiliser le grand public en faveur des élections apaisées et d’une paix durable au Mali.

La cérémonie de lancement a été présidée par Attaher Ag Iknane, secrétaire général du ministère de la réconciliation. Elle s’est déroulée en présence de M. Benjamin, représentant de l’Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne au Mali et de Mme Anne-Katrin Niemeier, responsable du Projet d’Appui à la Stabilisation et à la Paix (PASP)/Coopération Allemande (GIZ). En cette même occasion, l’on a pu noter la présence d’une cinquantaine de participants, représentants les partenaires institutionnels et politiques et les organisations de la société civile.

Dans le souci d’avoir des élections apaisées et crédibles pour la stabilité du Mali, le Projet d’Appui à la Stabilisation et à la Paix (PASP)/Coopération Allemande (GIZ), a décidé de lancer la campagne de mobilisation citoyenne : « Hèrèbougou-Banyèrebougou.

Cette campagne vise à informer et sensibiliser sur l’opportunité qu’offre les élections aux populations de mieux choisir leurs gouvernants et les représentants qui peuvent mieux exprimer leurs volontés. Elle se propose d’encourager la gestion et la résolution pacifiques des conflits électoraux. En outre, cette campagne vise à renforcer la confiance des populations aux processus et améliorer le taux de participation. Enfin, elle a été initiée pour prévenir les risques de conflits électoraux.

Mme Anne-Katrim Niemeier, Responsable du Projet d’Appui à la Stabilisation et à la Paix (PASP/GIZ), a indiqué que la campagne de sensibilisation portera sur les thématiques suivantes : le rôle et la responsabilité des structures impliquées dans le processus électoral, la carte d’électeur, le bulletin de vote et le processus du vote.

Elle a ensuite indiqué que la série sera diffusée très prochainement sur la chaine nationale (ORTM) et les radios dans cinq langues nationales du Mali dont le bambara, le sonrhaï, l’arabe, le tamasheq et le peulh.

« Cette série sera utile pour que toutes les générations débattent sur le contenu des programmes électoraux des différents candidats dans le cadre familiale et amicale », a-t-elle espéré. Avant de rappeler que cette année le Mali va enregistrer l’organisation d’importantes consultations électorales, notamment les élections du Présidentielles, Régionales et locales. Et comme selon elle, ces élections vont se passer dans un contexte politico-sécuritaire caractérisé par la recrudescence de l’insécurité au centre et au sud du pays, la mobilisation des citoyens devient à la fois un enjeu et un défi important pour leur réalisation.

Pour terminer, elle a remercié le Ministère de la Réconciliation Nationale et la Cohésion Sociale, dont la présence matérialise la détermination de l’Etat à œuvrer pour la paix et à la réconciliation nationale. Ces remerciements vont également à l’agence d’ingénierie culturelle, le Wôklôni SARL, connu sous le label BlonBa pour son travail remarquable.

Pour sa part, le représentant de l’Ambassade d’Allemagne, dira que la réussite du processus électoral est indispensable à la vie démocratique du pays, à sa stabilité, à sa sortie de la crise et à la construction d’une paix durable. Pour ce faire, il a estimé que la Coopération Allemande, en partenariat avec le ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, à travers le projet PASP/GIZ, a demandé à l’agence d’ingénierie culturelle, le Wôklôni SARL, connue sous le label BlonBa, de proposer une campagne de mobilisation, d’information et d’éducation citoyennes, qui doit contribuer à l’éveil d’une conscience citoyenne chez les populations les plus vulnérables. BlonBa devrait aussi proposer des formes de communication qui favorisent un rapprochement entre les citoyens, l’Etat et ses partenaires étrangers et participent à la réussite d’une élection paisible, en créant la confiance au processus, en vue d’améliorer considérablement le taux de participation aux élections.

Il dira que cette campagne va puiser dans le répertoire des outils créés dans le cadre du Programme National d’éducation à la Citoyenneté (PNEC) qui a contribué à la hausse de 90% du taux de participation aux élections municipales de 2004, à l’amélioration du taux d’enregistrement à l’Etat Civil, à l’acceptation du RAVEC par le grand public.

Pour le représentant du ministre, la série dont il est question se tient à un moment décisif de l’histoire du Mali. C’est le lieu d’insister sur les défis d’élections apaisées, qui vont permettre aux maliens d’élire le candidat de leur choix pour la future gouvernance du pays. « Le processus électoral est un moment fort dans la vie quotidienne des maliennes et des maliens. C’est un moment où la compétition électorale est engagée, un moment où les campagnes électorales sont lancées. C’est un moment de tensions. Pour dire qu’il va de soi que tous ceux qui contribuent à apaiser les tensions dans un climat électoral seront les bienvenus », a-t-il déclaré. Il a ensuite invité les maliennes et les maliens à sortir massivement pour voter. Selon, les élections constituent un moment rare pour que chacun s’acquitte de son devoir civique, en participant à la vie de la nation.

« La série ‘’Hèrebougou-Banyèrebougou’’, va sensibiliser la population à travers des mots et des gestes dont seuls les comédiens ont le secret. Ils sont fortement imprégnés dans l’approche vocale pour permettre à leurs messages d’être perceptibles », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter que mieux vaut prévenir que guérir. Selon lui, en sensibilisant et en mobilisant en amont, devra contribuer fortement à prévenir des situations de crises. Il a remercié la coopération Allemande qui accompagne le processus de paix au Mali depuis des années.

Au cours de cette cérémonie de lancement le public a eu droit à une projection de 3 épisodes de la série « Hèrebougou-Banyèrebougou », et une prestation théâtrale qui est revenu sur le brassage ethnique qui a toujours constitué une richesse pour notre pays.

Selon le représentant de l’Ambassade de la république fédérale d’Allemagne au Mali, « Hèrebougou-Banyèrebougou », est une série comique qui compare la gouvernance de 2 communautés. Dans son résumé, il dira que les membres de ‘’Hèrèbougou’’ sont engagés et qu’ils s’informent des opportunités de leur communauté, payent leur impôt, contrôlent la gestion de l’intérêt public. « Aux élections, ils sortent massivement, après avoir étudié le programme de leur choix, pour voter », a-t-il ajouté. Malheureusement, c’est tout le contraire à ‘’ Banyèrebougou’’. Les habitants de ‘’ Banyèrebougou’’ ne s’informent pas, sont différents de la chose publique et se font payer pour voter.

« Cette série montre la conséquence concrète du comportement des membres de chaque communauté sur leur vie. Elle est composée de 8 épisodes. Chaque épisode commence et finit de la même manière, mais au milieu, il y a toujours un exemple différent de vie sociale comparée des deux communautés. Chaque épisode finit par le message d’appel à plus d’implication dans la construction de la paix et dans les élections à venir pour être ‘’Hèrèbougou’’ », a-t-il expliqué. Avant d’ajouter que la série sera diffusée sur tout le territoire malien en français et en langues nationales. Selon lui, cela permettra d’atteindre le plus de personnes capables de voter et de choisir le candidat de leur choix et à même de contribuer à la paix et la stabilité au Mali.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en