Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Distribution alimentaire : Accusé de détournement, le Préfet de Mopti se défend

mercredi 17 juillet 2019

Dans un communiqué publié le 13 juillet 2019, le Préfet du cercle de Mopti dénonce les allégations de Hamadoun Bah de l’Association Saghan Ciré, contenues dans un « post » du 12/7/2019 et faisant état de détournement à ciel ouvert des céréales de la distribution alimentaire offertes par Boubou Cissé, Premier ministre en visite dans la région de Mopti le 3 juillet 2019. Selon le Préfet, les propos de Hamadoun Bah ne sont que des déclarations mensongères, gratuites et diffamatoires qui ne resteront pas impunis. Il annonce qu’une plainte a même déjà été déposée.

Dans son communiqué, le Préfet a décidé de faire quelques rectificatifs indispensables. Il précise que la dotation de la région de Mopti est de 6 000 tonnes au lieu de 8 000 tonnes. « La différence de 2000 tonnes revient à la région de Ségou », a-t-il indiqué. Mieux, il ajoutera que sur les 6000 tonnes de la région de Mopti, seulement 965 tonnes reviennent au cercle de Mopti.

Précis, le Préfet dira que jusqu’à la publication de son communiqué que les stocks des Commune de Dialloubé, Fatoma, kounari et Bassirou, n’ont pas été livrés. « Le transporteur Salah A. Touré qui a eu le marché au niveau du Commissariat à la sécurité alimentaire ne s’étant pas encore manifesté », a-t-il accusé. Avant de dire que le constat de la présence de la dotation des communes citées a été fait par voie d’Huissier Commissaire de justice Siaka Traoré le 13 juillet 2019.

« Au moment où les maires sont entrain d’identifier des magasins de stockage, les sous-préfets en train de créer des commissions de distribution par commune, où le Préfet attend que la totalité de la dotation du cercle soit effectivement livrée pour procéder au lancement local de la distribution, des individus mal intentionnés, nostalgiques d’un passé récent où ils agissaient en toute impunité à tord contre les agents de l’Etat, se livrent à des déclarations mensongères du genre ‘’le Maire de Dialloubé a bloqué les vivres de sa commune au domicile du député Samba Yattassaye’’, ou ‘’le Premier Adjoint au Maire de Kounari a contesté ce vol’’ ou encore ‘’dans la commune de Fatoma la distribution est verrouillée et floue’’ sur des céréales non encore livrées », a affirmé le Préfet.

Qui termine par dire qu’il dément formellement toutes les allégations diffamatoires de Hamadoun Bah, d’autant plus qu’elles portent atteinte à l’honorabilité d’honnêtes citoyens.

Cheick Hamala Touré, Stagiaire
Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.