Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Dialogue national inclusif : le Triumvirat se donne un portail web pour atteindre le maximum de maliens

mardi 15 octobre 2019

Le lundi 14 octobre 2019, les membres du triumvirat (les facilitateurs du dialogue national inclusif) ont lancé officiellement le nouveau portail du Dialogue National Inclusif, dénommé : « portail web dialoguenational.ml ». C’était lors de la 3ème conférence du Triumvirat dans la salle de conférence du Médiateur de la République.

Les membres du Triumvirat dont le Pr Baba Akhib Haidara, Ousmane Issoufi Maiga et Aminata Dramane Traoré, pour la participation du plus grand nombre de Maliens au Dialogue national inclusif, ne négligent aucune initiative. Le groupe de facilitateurs sachant que, les outils TIC constituent un puissant moyen d’atteindre le maximum de maliens de l’intérieur et de l’extérieur, a sollicité le Ministère en charge du Numérique pour la conception et l’administration d’un portail web.

Selon les facilitateurs du dialogue national inclusif, les canaux de communication digitaux permettent d’atteindre toutes les cibles sans exception. Cela permettra de consolider l’inclusivité du dialogue. Donc pour eux, ce portail est un moyen de plus, pour donner la parole à tous les maliens.

Il est accessible à l’adresse : www.dialoguenational.ml via tous les navigateurs web. Il a été développé par l’Agence des Technologies et de l’Information (AGETIC). Et, page Facebook y est associée, dans le but d’atteindre le maximum de cible.

Hamed Salif CAMARA, directeur général de l’AGETIC, a expliqué que le portail web dialoguenational.ml est une plateforme mettant en relation tous ceux qui souhaitent contribuer au Dialogue, de la façon la plus inclusive possible, car totalement ouvert à tous sans exception. Il est suivi en temps réel par des équipes afin de garantir la sécurité et la continuité du service. Aussi, cette plateforme donne la possibilité aux Maliens qui ne savent pas lire d’enregistrer leur voix en langue nationale.

En termes d’innovation et d’originalité, selon lui la plateforme permet des contributions en temps réel des intervenants, la remontée des informations à toutes les étapes du Dialogue National, la production de statistiques de participation ou de la dynamique des interventions.

Notons que les documents relatifs à l’organisation du Dialogue National Inclusif sont accessibles sur le portail. Il s’agit notamment : des termes de référence et du Règlement intérieur approuvés par l’Atelier de validation tenu les 14, 15 et 16 septembre 2019 au Centre International de Conférence de Bamako (CICB), des Directives générales relatives à l’organisation et au déroulement des travaux du Dialogue National Inclusif au niveau décentralisé et de la diaspora.

Lors de cette conférence de presse, Baba Akhib Haidara a précisé que les concertations communales se sont déroulées dans toutes les régions de la République du Mali. Il a ajouté que, ce sont 605 communes qui ont tenues leurs concertations régionales dans le cadre du Dialogue National Inclusif. Au moment de la présente rencontre, il a indiqué que les concertations débutent au niveau des cercles (la 5ème phase).

« Le Dialogue au niveau national aura lieu lorsque nous aurons fini la phase décentralisée et de la Diaspora. Les thématiques qui ont été adoptées vont être reprisent dans une forme identique par les experts qui produiront des notes techniques pour faciliter d’avantage la compréhension », a indiqué Ousmane Issoufi Maiga, membre du Triumvirat.

Pour sa part, Aminata Dramane Traoré a mis l’accent sur la participation active de tous au Dialogue national inclusif, tel est leur objectif principal. « Nous sommes confrontés à des questions de vie ou de morts, à des questions de sécurité, nul n’a le monopole de l’inclusivité. Il faut qu’on aille de l’avant », a-t-elle déclaré.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.