Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Bien être des filles et des enfants : La fusion de Plan International et de BORNEfonden est devenue une réalité

lundi 2 juillet 2018

Depuis le 1er juillet 2018, les organisations Plan International Mali et BORNEfonden sont devenues une seule et même entité, dénommée Plan International Mali. Le 2 juillet 2018, l’esplanade de la direction nationale de Plan Internationale Mali, a été le cadre d’une cérémonie d’intégration des travailleurs de BORNEfonden.

« A nom de la direction internationale et régionale, au nom du Directeur de Plan International Mali, au nom des délégués du personnel, et de tout le personnel, je suis heureux d’accueillir nos nouvelles et nouveaux collègues et leur souhaiter la bienvenue dans votre nouvelle famille ; de souligner avec bonheur et exaltation, que nos bras sont grands ouverts pour vous accueillir et mener vos premiers pas dans votre nouvelle organisation ». C’est en ces termes que Saliou Ndaw, Directeur national par Intérim de Plan International Mali, a montré toute la joie des travailleurs de Plan international Mali à recevoir leurs nouveaux collègues de BORNEfonden.

Depuis décembre 2017, la fusion entre Plan International et BORNEfonden avait été annoncée. Depuis le 1er juillet 2018, c’est-à-dire 6 mois après, cette annonce est devenue une réalité. Plan International et BORNEfonden sont désormais une seule et même organisation déterminée à œuvre pour les filles, les enfants, les jeunes femmes et les jeunes hommes et leurs communautés au Bénin, au Burkina Faso, au Mali et au Togo.

Par cette fusion, Plan International et BORNEfonden se sont fixés l’objectif d’aider les enfants vulnérables à apprendre, diriger, décider, s’épanouir, et à transformer au mieux la vie de 100 millions de filles à travers le monde. Le communiqué de presse publiée dans le cadre de cette fusion précise qu’ « en combinant les opérations, l’organisation cherche à atteindre plus d’enfants et de jeunes. Elle veut aussi mieux faire entendre les voix des enfants et des communautés, et à accroître son efficacité ».
Le communiqué précise ensuite que « ces deux organisations ont chacune une grande expérience, et de longue date, en ce qui concerne la mobilisation des ressources et la mise en œuvre des programmes de parrainage et de développement. Elles sont à présent une seule et même organisation qui va continuer de dérouler ses programmes ».

Cependant, il a été précisé que les opérations de mobilisation de ressources de BORNEfonden se poursuivent au Danemark qui a aussi fusionné avec Plan International Danemark, mais reconnu comme Plan BORNEfonden dans ce pays.

En ce qui concerne le Mali, la cérémonie d’intégration a par moment pris l’allure d’une fête, où les travailleurs de Plan International Mali ne se sont pas fait prier pour esquisser des pas de danse sur les notes musicales de l’Orchestre de la Cité des enfants.

Il faut signaler que la cérémonie a enregistré la présentation par Mamadou Keita, Directeur des stratégies des programmes, et Mme Diamoye kady, de Plan International. Le duo est revenu sur la naissance de Plan International, avant de lever le voile sur l’organisation au niveau international et au niveau national. Les objectifs, les missions et les valeurs ont été présentés. Il y a ensuite eu la remise individuelle des kits composés badges, dépliants et de chemises, …

Le communiqué qui annonce l’effectivité de la fusion à partir du 1er juillet 2018, indique que plan International a déjà 42 ans d’existence dans la région de l’Afrique de l’Ouest, où elle exécute des programmes et des projets dans les domaines de l’éducation, de la santé, de la sécurité économique des ménages, de l’eau et de l’assainissement, de la promotion des droits de l’enfant. Et, de préciser que Plan International a un budget annuel de plus de 40 milliards de FCFA et compte 463 employés dans les 4 pays. « Elle est l’une des ONGs qui apportent une contribution majeure au développement des pays à programmes », indique le communiqué. Avant de préciser que sa portée s’élargit avec l’arrivée de BORNEfonden. Présentée comme une grande organisation de développement qui a beaucoup ouvré pour l’éducation, le développement de la petite enfance, et l’emploi des jeunes, BORNEfonden parrainait déjà des enfants, qui vont s’ajouter au 45 461 sponsorisés à travers Plan International, pour donner 163 720 au sein de la nouvelle organisation. « Ses employés, au nombre de 471 renforcent ceux de Plan International qui en compte désormais 967 », indique le communiqué, qui précise que ceux-ci travailleront ensemble pour les filles, les enfants, les jeunes hommes et femmes en Afrique de l’Ouest.

Dans le cadre de cette fusion, les bureaux régionaux et les sièges au Danemark et au Royaume Uni, ont soutenu le personnel pour développer des stratégies communes à chacun des quatre pays (Bénin, Burkina Faso, Mali et Togo), qui fixent les priorités et les résultats recherchés en termes de programmes, de ressources humaines, de mobilisation de ressources, de parrainage, et de gestion des risques.

En ce qui concerne le Mali, il est prévu que l’accent sera mis sur le développement de la petite enfance, la santé sexuelle et reproductive des adolescents, et l’entreprenariat. Et, du côté du Burkina Faso et du Bénin, l’on a opté pour l’éducation inclusive de qualité, l’emploi des adolescents et des jeunes, et la santé sexuelle et reproductive. Quant au Togo, l’on s’y concentrera sur les compétences et les opportunités pour l’emploi des jeunes et l’entreprenariat, la santé sexuelle et reproductive des filles et des jeunes femmes, et la protection genre transformateur des enfants.

« La nouvelle organisation entend contribuer à la réalisation du but global de plan International qui est de ‘’Faire progresser les droits des enfants et l’égalité pour les filles’’, tout en aidant les communautés à être plus fortes et résilientes », conclu le communiqué.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !