Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Bamako et environs : La SOMAPEP et la SOMAGES annoncent 100 000 branchements sociaux

mercredi 12 juin 2019

Une nouvelle ère est annoncée pour les populations de Bamako et environs. Tout porte à croire que d’ici le 31 décembre 2019, le stress hydrique y sera un vieux souvenir. Le 12 juin 2019, lors de la conférence de presse de lancement des 100 000 branchements sociaux à Bamako et environs dans le cadre du projet Kabala, Boubacar Kane, Directeur général de la SOMAGES-SA et Yénizanga Koné, Directeur général de la SOMAPEP-SA, l’ont annoncé avec beaucoup de certitude.

« La production d’eau de la première tranche de la Station de Pompage de Kabala, soit 144 000 mètres cubes par jour, autrement dit 144 millions de litres d’eau par jour, est disponible dans le réseau de la société malienne de gestion de l’eau potable (SOMAGEP-SA) grâce aux efforts remarquables du gouvernement du Mali, de la SOMAPEP-SA et de la SOMAGES-SA », a indiqué Yénizanga Koné, DG de la SOMAPEP-SA.

Selon lui, la mise en eau officielle des installations a été faite le 1er juin 2019, par le Premier Ministre Dr Boubou Cissé. Il a rappelé que le projet a été initié en 2002, mais a été lancé en 2015, dans l’espoir de résoudre définitivement le problème de déficit d’eau à Bamako et de permettre l’alimentation en eau potable de plus de 1 200 000 personnes. Il a aussi précisé que le projet structurant de Kabala compte 4 tranches et est adossé au schéma directeur d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako qui a fait des projections en couverture correcte de la ville de Bamako, jusqu’à l’horizon 2032.

En plus de cette production, il a annoncé que le réseau de distribution a été renforcé d’une longueur de 1 400 Km. Mieux, il dira que dans sa démarche de permettre aux maximum de Bamakois d’avoir accès à l’eau potable produite par Kabala, le Gouvernement du Mali, à travers le Département de l’Energie et de l’eau, et ses partenaires techniques et financiers, a initié un vaste programme de 100 000 unité de branchements sociaux. Ces partenaires sont : l’Agence française de développement, l’Union européenne, la banque Mondiale, la coopération italienne, la banque européenne d’investissement, la banque islamique pour le développement et la banque africaine de développement.

« Kabala est la solution pour l’approvisionnement durable en eau potable de Bamako », a indiqué Boubacar Kane. Selon depuis la mise en service le 1er juin 2019 de Kabala, nombreux sont les quartiers de Bamako qui passaient des jours sans eau, ont aujourd’hui le robinet qui coule 24 heures sur 24.

« Aujourd’hui, la population de la rive gauche bénéficie de l’eau de Kabala, qui profite à celle de la rive droite également, avec le transfert d’eau de la rive gauche vers la rive droite », a-t-il indiqué.

Si Sébénikoro et Lafiabougou doivent attendre encore un bout de temps pour être totalement satisfaits, le Directeur général de la SOMAGES-SA a noté l’amélioration de la situation du côté de Boulkassoumbougou, Doumazana et Titibougou.

Il a insisté sur le démarrage officiel et progressif de l’opération de branchements sociaux qui va permettre aux usagers d’avoir le compteur d’eau à 20 000 FCFA au lieu de 120 000 FCFA. « Ces 20 000 FCFA, en réalité représente les coûts incompressibles comme l’avance sur la consommation et les frais de timbre. Le reste du montant est prix en charge par l’état du Mali dans le cadre du projet Kabala », a-t-il déclaré.

Mais, il aussi signalé que l’opération pour un départ va couvrir 3 Agences sur les 9 que compte Bamako. Ce sont : L’Agence de Bacodjikoroni avec 5000 branchements sociaux, l’Agence de Faladié avec 4 500 branchements sociaux et l’Agence de Banakabougou avec 2500 branchements sociaux. « Dans les 2 mois à venir, l’opération va s’étendre aux 6 autres agences commerciales pour couvrir l’ensemble de la ville de Bamako et environs », a-t-il indiqué.

Pour conclure, Boubacar Kane a annoncé que d’ici le 31 décembre 2019, la 2ème tranche, aussi de 144 millions de litres d’eau par jour, sera mise en service pour porter l’apport de Kabala à 288 millions de litres d’eau par jour. Selon lui, ces 288 millions de litres d’eau produite par kabala par jour, ajoutée à l’ancienne production, porteront la production totale à 488 millions de litres par jours pour une demande journalière estimée à 370 millions de litres pour Bamako et environs.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de