Version imprimable de cet article Version imprimable | |

« Anté A bana » : « Quoi qu’il advienne, la marche du samedi 19 août 2017 aura lieu »

jeudi 17 août 2017

« Nous demandons que le Président IBK fasse une déclaration solennelle dans une adresse à la nation pour annoncer le retrait du projet de révision constitutionnelle », a exigé l’Honorable Amadou Thiam, 1er vice-président de la Plateforme, lors de la conférence de presse tenue le mercredi 16 Août 2017 à la Maison de la Presse. La Plateforme prévoit une marche pacifique le samedi 19 août 2017 sur l’Assemblée nationale pour demander la mise en accusation du Président la République Ibrahim Boubacar Keita pour haute trahison, en cas de non retrait du projet de la révision constitutionnelle. Mais en cas de retrait, cette manifestation va se transformer en une marche d’expression de joie.

Après le report de la marche du mercredi 16 Août 2017 à la demande des chefs coutumiers de Bamako et des leaders religieux, la Plateforme « Anté A bana, Touche pas à ma Constitution ! » projette de marcher à nouveau le samedi 19 Aout 2017 si toutefois le président IBK ne déclare pas officiellement qu’il abandonnait son projet de reforme constitutionnelle.

L’honorable Amadou Thiam, 1er vice-président de la Plateforme a déclaré que la marche prévue pour ce samedi sur l’Assemblée nationale aura bel et bien lieu même si le président de la République Ibrahim Boubacar Keita retirait le projet de révision constitutionnelle.

Il a donné les raisons qui ont prévalues au report de la manifestation du mercredi 16 août 2017. « Les chefs coutumiers de Bamako et les leaders religieux ont donné la garantie à la Plateforme qu’ils seront avec nous pour combattre le Président IBK, s’il ne retirait pas son projet de révision constitutionnelle, comme promis », a-t-il confié.

Ensuite, il ajouté qu’au-delà de la bonne intention que le Président de la République a exprimée face aux leaders religieux et les chefs coutumiers, la Plateforme demande une déclaration de la part de ce dernier. « Nous demandons qu’il fasse une déclaration solennelle dans une adresse à la nation pour annoncer le retrait du projet de révision constitutionnelle », a exigé l’honorable Amadou Thiam.

Soumana Kalapo, Représentant de la CSTM à la Plateforme, a invité les militants de la Plateforme de sortir massivement le samedi 19 Août 2017 même si le Président IBK faisait une déclaration officielle. « Parce que on ne sait pas ce qu’il va dire dans sa déclaration. Restez donc mobilisés chers militants et sortez massivement le Samedi à partir de 9 heures », a-t-il indiqué.

Abondant dans le même sens, Nouhoum Togo, membre de la Plateforme a ajouté que si le Président IBK reçoit les membres de la Plateforme Antè Abana à temps, ils vont surseoir à la marche à condition que leurs doléances soient satisfaites à savoir : le retrait du projet de révision constitutionnelle.

Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath, a noté que le retrait est salutaire pour le Président IBK, car personne n’a l’intention de brûler le Mali.

Il a profité de cette occasion pour rappeler que c’est par respect aux chefs coutumiers et les leaders religieux que la marche du mercredi 16 août 2017 a été reportée à samedi 19 août 2017.

Il faut rappeler que la marche du 19 août 2017 partira du monument de l’Indépendance à l’Assemblée nationale.

Moussa Mallé SISSOKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !