| |

WASH et lutte contre la malnutrition : Les journalistes se dotent de plans d’action

vendredi 10 décembre 2021

WASH et lutte contre la malnutrition : Les journalistes se dotent de plans d’action

« Renforcer le suivi des investissements publics en matière de WASH et nutrition par les médias publics et privés » est un objectif inscrit en bonne place dans le plan d’action du Programme Right2Grow. Dans le cadre de la réalisation de cet objectif, l’OMAES, avec l’appui technique et financier de World-Vision, a organisé du 6 au 7 décembre 2021 un atelier d’appui à la mise en œuvre du plan d’action des deux réseaux de journalistes Nutrition et WASH afin d’assurer un meilleur suivi des investissements publics.

« Dans nos actions de lutte contre la malnutrition et la prise en compte des questions WASH, nous sollicitons aujourd’hui l’engagement des journalistes pour nous accompagner pour amener les autorités à prendre à bras le corps les questions de WASH et de la nutrition », a déclaré M. Sinaba de l’OMAES. Il a précisé que cet atelier doit permettre de passer en revue et mettre à jour les plans d’action des deux réseaux de journalistes en lien avec le WASH et la nutrition ; adopter et soutenir financièrement les plans contenant les actions spécifiques de suivi des investissements publics en matière de WASH et NUT et qui suscitent un engagement des deux réseaux de journalistes. Il a aussi souhaité que l’atelier serve à mettre en place un comité d’organisation du concours sur les meilleures publications en matière de WASH et nutrition. Enfin, il a souhaité que l’on puisse définir un mécanisme de suivi des plans d’action par SUN-OSC et la CN-CIEPA.

Pour sa part, Dr Diarra de World-Vision a indiqué que cet atelier doit aider à mettre à jour les plans d’action des deux réseaux des journalistes afin qu’ils soient plus efficace dans la lutte contre la malnutrition et la prise en compte des questions WHASH.

« Au cours des dernières décennies, de grands progrès ont été réalisés pour réduire toutes les formes de dénutrition chez les enfants de moins de cinq ans », a indiqué Fousseny Traoré, Coordinateur du Programme Right2Grow. Selon lui, près de 200 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de retard de croissance (taille/âge faible), d’émaciation (poids/taille faible), ou des deux, et plus de 340 millions de carences en micronutriment.

En ce qui concerne notre pays, il a estimé que la crise politique, institutionnelle, sécuritaire et la survenance de la pandémie Coronavirus influencent la prévalence de la malnutrition aiguë (MAG) estimée à 7,2% avec 1,3% pour la forme sévère (MAS) et 23,9% pour la malnutrition chronique selon l’enquête nationale SMART 2020.

Quant au WASH, il a ajouté que le taux d’accès à l’eau potable en 2019 est de 69,2% au niveau national (65,8% en milieu rural et 77,7% en milieux urbain et semi urbain) contre 39% en assainissement de base (29% en milieu rural et 53% en milieu urbain). Il a mis l’accent sur la priorisation de l’accès à l’eau en milieu urbain au détriment du milieu rural où les besoins croissants pour les populations et les activités agropastorales occasionnent des troubles sociaux/conflits et une baisse de production alimentaire.

Fousseny Traoré a rappelé que la nutrition n’est financée qu’à hauteur de moins de 1% du budget d’Etat et le taux de financement du WASH représentait 2.62% en 2018 contre 1,23% en 2017 avec une priorisation du milieu urbain par rapport au milieu rural.

« L’implication des communautés dans la prise de décision reste faible et se traduit par la non-intégration de la nutrition et du WASH dans la plupart des plans de développement économique, social et culturel des communes (PDESC.) », a-t-il révélé.

C’est aux regards de cette problématique de la nutrition, sécurité alimentaire et WASH, que le Ministère des affaires étrangères des Pays-Bas a financé le programme Right to Grow (R2G) sur une période de 5 ans (2021-2025). « Le programme R2G est mis en œuvre au Mali par Action Contre la Faim et World Vision en partenariat avec les ONG/OSC nationales », a-t-il déclaré.

Et, c’est dans le soucis d’aider les journalistes à s’impliquer efficacement dans la résolution de ces problématiques que l’OMAES, avec l’appui technique et financier de World vision, a organisé un atelier d’appui à la mise en œuvre du plan d’action des 2 réseaux de journalistes Nutrition et WASH afin d’assurer un meilleur suivi des investissements publics.

Pendant les deux jours d’ atelier, les journalistes participants ont été édifiés sur le Programme Right2Grow. Ils ont aussi eu droit à des rappels des Concepts de base sur la Nutrition et le WASH. Ce fut aussi l’occasion pour les journalistes d’assister à la présentation des données statistiques nationales sur la nutrition par la sous-division nutrition. Aussi, l’espace a été mis à contribution pour échanger autour des cas pratiques de campagnes de communication sur les thématiques similaires. Ensuite, un accent particulier a été mis sur les rôles et responsabilité des journalistes dans l’atteinte des objectifs du PAMN 2021-2025 et les politiques sectorielles du WASH. Enfin, les journalistes ont passé en revue les plans d’action des deux réseaux, pour terminer par l’ élaboration de nouveaux d’action par les réseaux.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav