Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Start-up de la semaine : Lenali, le réseau social malien qui s’adresse aux illettrés

vendredi 23 février 2018

Avec Lenali, l’entrepreneur malien Mamadou Gouro Sidibé met à la disposition des personnes illettrées un réseau social qu’elles peuvent entièrement maîtriser par la voix et dans leur langue, qu’ils s’agisse du bambara, du soninké, du songhay, du mooré, du wolof ou du français.

« Demandez à un commerçant malien pourquoi il ne va pas sur Facebook : il vous dira qu’il ne voit pas l’intérêt de payer des données mobiles pour difficilement comprendre le contenu, faute de maîtriser suffisamment la langue française, a fortiori à l’écrit. En revanche, si on lui propose un réseau local où il peut poster par la voix et dans sa langue les produits qu’il vend et qu’il peut livrer chez vous, il comprendra bien mieux son intérêt », explique Mamadou Gouro Sidibé.

Ce Malien est rentré au pays en 2014, après de prestigieuses études entre la Russie et la France : boursier de l’État malien, il avait été envoyé en 1991 étudier à l’Université électro-technique de Saint-Pétersbourg – d’où il a assisté aux premières loges à la chute de l’URSS. Il a ensuite décroché un doctorat de l’Université de Versailles avant de travailler pour le CNRS et dans le privé sur des programmes de recherche autour de l’internet du futur. Une situation qui lui procurait un train de vie confortable, avec sa femme et sa fille dans leur logement des Yvelines en banlieue parisienne, et qu’il aurait pu choisir de préserver.

Mais en 2014, il décide de rentrer à Bamako, avec l’idée de développer un concurrent malien aux services de messagerie et de voix sur internet (Skype, WhatsApp et Viber). Son objectif est double : faire un « Viber africain », moins gourmand en bande passante, pour tenir compte du coût encore élevé de la donnée mobile, et qui permettrait aux usagers, dans l’immensité majorité détenteurs de deux numéros de mobiles au moins, de pouvoir les utiliser tous les deux avec un seul compte sur une application.

Cibler son public

Une idée qui fait long feu. Invité en 2014 à présenter Lenali lors d’une conférence dédiée au plan numérique de l’État, Mali numérique 2020, « tout le monde a trouvé ça super et la salle a applaudi à tout rompre. Mais derrière, ce fut le désert », se rappelle-t-il.

Et puis, un jour, le déclic : « Un beau jour, à la supérette du coin, le marchand qui a l’habitude de me vendre ses produits me tend son smartphone et me demande de lui traduire le message affiché sur Viber qu’il ne pouvait pas lire… parce qu’il ne savait pas lire », raconte l’ingénieur de 44 ans. Ce dernier réalise alors que le Mali compte parmi les quelques pays au monde dont le taux d’alphabétisation est inférieur à 50 % de la population.

Mamadou Gouro Sidibé décide alors de laisser tomber les premières versions de Lenali, qui ne faisaient pas la différence par rapport à ses prestigieux concurrents, pour se focaliser sur cette majorité de Maliens, qui est souvent équipée d’un smartphone à très bas coût et d’un accès à internet mobile.

Fonctionnalités accessibles par la voix

Certes, les mastodontes globaux lorgnent aussi le milliard d’usagers d’internet sur mobile du continent. Facebook permet par exemple de « liker » ou de poster des statuts par SMS, et traduit son interface en langues locales, telles le swahili, l’afrikaans ou encore l’arabe. Whatsapp, la filiale de Facebook, mise, elle, sur la gratuité de ses appels et la confidentialité de son réseau. Aucun, cependant, n’a fait de l’illettrisme la porte d’entrée à son service.

Il faudra deux ans – et des « discussions nombreuses avec Monsieur et Madame tout le monde » – au chef d’entreprise pour déterminer clairement en quoi Lenali pouvait être pleinement malien et innovant.

Ce sera donc par la voix, ce qui « colle » à une certaine culture orale africaine. L’entrepreneur développe d’abord des guides vocaux dans plusieurs langues (bambara, soninké, songhay, mooré, wolof, français) pour aider à l’installation de l’application. Puis rend progressivement toutes les fonctionnalités accessibles par la voix : les appels, bien sûr, gratuits comme ailleurs, mais surtout les messages vocaux qui peuvent prendre la forme d’une bande audio allant jusqu’à 59 secondes, les publications sur un fil social où textes, photos mais aussi enregistrements sonores sont promus.

28 000 téléchargements

Cette dernière version de Lenali – gratuite- a été mise sur le marché en mars 2017. Moins d’un an après, elle compte déjà 28 000 téléchargements entre l’Afrique et l’Europe et commence à se faire connaître. En janvier, Mamadou Gouro Sidibé comptait parmi les deux représentants sélectionnés par l’État malien pour figurer dans le village dédié aux technologies africaines au Consumer Electronic Show, le rendez-vous planétaire annuel de l’innovation technologique de Las Vegas.

Mais Mamadou Gouro Sidibé, qui a déjà investi quelque 160 000 euros dans l’affaire et dépend pour le moment d’aides familiales pour continuer, a désormais besoin d’investisseurs. Il finalise actuellement le dossier qu’il présentera à différents prospects à partir du mois de mars. Plusieurs ONG actives au Mali se sont dites intéressées par la possibilité d’utiliser Lenali pour des campagnes de sensibilisation sur des sujets de santé publique par exemple (Sida, Ebola…), et les opérateurs télécoms sont eux aussi dans le viseur.

De son côté, l’entrepreneur ne manque pas de projets : d’autres langues seront bientôt ajoutées comme le peul, le haoussa et le tamasheq. Sous peu, Lenali permettra également aux usagers de générer automatiquement une route GPS jusqu’à la position d’un interlocuteur qui aura accepté l’appel. Ingénieux, quand on sait le nombre de personnes au Mali comme dans les pays voisins qui ne disposent pas d’une adresse postale.

Par Benjamin Polle
http://www.jeuneafrique.com/530357/...

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !

Travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou. Lisez le document d’Appel d’offres ouvert !