Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Pour avoir remporté le Prix scientifique Kwamé Nkrumah de l’Union africaine : Le Parti SADI rend hommage au Pr Rokya Sanogo

mardi 31 janvier 2017

Le Dimanche 29 janvier 2017 avait l’allure d’un jour de fête au siège du parti SADI. Responsables et militants y étaient rassemblés pour célébrer leur camarade le Pr Rokya Sanogo. La secrétaire général du bureau national du parti SADI, non moins Professeur à l’Université de Bamako, vient d’honorer le Mali en remportant l’édition 2017 du Prix scientifique Kwamé Nkrumah de l’Union africaine.

« Nous avons aujourd’hui organisé cette cérémonie modeste pour manifester notre joie et notre fierté pour la reconnaissance internationale de la qualité scientifique du travail de la secrétaire général de notre parti. J’ai nommé Pr Rokya Sanogo », a déclaré Dr Oumar Mariko, Président du parti SADI. Avant d’ajouter que pendant des années, les ennemis du parti SADI ont perdu leur temps à crier sur tous les toits que notre parti n’a pas de cadre.

« Il n’y a pas au Mali, à la date d’aujourd’hui, un parti qui réfléchit mieux que le parti SADI sur les stratégies du développement rapide du Mali. Nous réfléchissons de façon permanente sur le devenir du Mali », a ajouté Dr Oumar Mariko.

Il a rappelé que par le passé, le parti SADI a eu à salué et félicité son ancien Président, le ministre Cheick Oumar Sissoko qui a honoré et qui continue d’honorer le Mali sur la scène internationale. « Mais, il a été victime du comportement de ceux qui ont eu la responsabilité de gérer notre pays et qui n’arrivent pas à comprendre qu’il faut valoriser les cadres maliens sans tenir compte de leur coloration politique », a-t-il déclaré. Avant de dire que les dirigeants maliens n’ont jamais compris que Cheick Oumar Sissoko a eu dimension internationale et qu’il n’appartient pas au Mali ou à l’Afrique, mais au monde.

« Aujourd’hui, nous sommes réunis pour saluer l’effort personnel de notre secrétaire général, membre fondateur du parti SADI, qui ramène aujourd’hui au Mali le Prix scientifique Kwamé Nkrumah de l’Union africaine », a indiqué Dr Oumar Mariko. Avant d’ajouter que le Pr Rokya Sanogo, en remportant ce prix prouve aux yeux du monde que le Mali recèle de femmes versées dans la recherche scientifique, un domaine qui jadis réservé aux seuls hommes.

« Nous connaissons le Professeur Rokya Sanogo. Elle a abattu un travail de longue année a côté d’éminents professeurs maliens, dont Harouna kéita qui n’est plus de ce monde », a déclaré le Président du Parti SADI, qui pense que cela n’est pas surprenant pour celui qui a eu la chance de connaître les parents de Rokya Sanogo.

« Pr Rokya, nous sommes fiers et nous n’avons plus besoin dire aux méchantes langues que notre parti regorge de paysans, d’ouvriers, de travailleurs et de cadres maliens de grandes valeurs », a indiqué Dr Mariko, qui pense que l’exemple du Pr Rokya Sanogo doit éclairer de nombreux maliens.

Il faut dire qu’en même temps que le Pr Rokya Sanogo, le parti SADI a célébré un autre responsable du parti, en la personne de Abdel Kader Samaké, dont l’établissement du nom de l’Institut des finances Mohamed Samaké, vient de remporter le grand prix qui récompense les meilleures écoles supérieures.

Après avoir rendu hommage à ses parents, Pr Rokya Sanogo a répété comme ce fut déjà le cas à Addis-Abeba, qu’elle dédiait son prix au peuple malien. Elle a ensuite indiqué que ce prix est à l’honneur de tous ses maîtres qui ont eu à l’encadrer. Elle a rendu hommage au Pr Harouna Keita qui n’est plus de ce monde.

Que représente le Prix scientifique Kwamé Nkrumah de l’Union africaine

Le Prix scientifique Kwamé Nkrumah de l’Union africaine est un prix scientifique créée en 2008 et décerné par l’union africaine. Le programme est mis en œuvre au niveau national pour les jeunes chercheurs, au niveau régional pour les femmes scientifiques et au niveau continental, pour tous les scientifiques.

Les prix sont décernés aux meilleurs scientifiques africains dans chacun des deux secteurs suivants :

- Sciences de la vie et de la Terre,
- Sciences fondamentales, Technologie et Innovation aux niveaux national, régional et continental

Les objectifs du Prix Scientifique Kwame Nkrumah, sont : récompenser et honorer les éminents scientifiques africains pour leurs réalisations et découvertes scientifiques ; promouvoir le développement scientifique en Afrique par la reconnaissance de l’excellence parmi les scientifiques africains, les femmes, les hommes et les jeunes chercheurs et les encourager à persévérer dans leurs recherches ou leur carrière universitaire et à élever leurs ambitions ; vulgariser et promouvoir la compréhension et la participation du public à la mise en œuvre du Plan d’action Consolidé (PAC) des Sciences et de la Technologie en Afrique et des décisions de la Conférence de l’UA sur les sciences et la technologie ; rehausser le profil du secteur des sciences et de la technologie dans les Etats membres de l’Union africaine, les Communautés économiques régionales afin que les sciences contribuent au développement durable de l’Afrique, à la lutte contre la pauvreté et aux efforts d’intégration.

A rappeler que la malienne qui vient remporter le prix cette année est Professeur titulaire des Universités à la Faculté de Pharmacie (USTTB) et Chef de Département Médecine Traditionnelle à l’INRSP.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !