| |

Ouéléssébougou : MZC vole au secours des structures sanitaires avec du matériels médical d’une valeur de 11 700 000 FCFA

jeudi 15 avril 2021

Les membres de l’ONG Espagnole Mujeres en Zone de conflicto (MZC), en partenariat avec l’ONG national Médecins de l’Espoir, Santé pour la communauté (MEDES/ SAPCOM) et l’Agence EXTREMADURA, se sont rendus le mardi 7 avril 2020 à Ouélessebougou. L’objectif était de présenter le bilan des activités pendant le premier trimestre de mise en œuvre du projet « de renforcement de l’accès au système de santé publique, spécialement aux femmes et aux filles dans la commune rurale de Ouéléssébougou, sur la base de l’approche prévention ». C’était aussi l’occasion de présenter les perspectives pour le deuxième semestre, et de fournir les 7 centres de santé communautaire de la commune de Ouéléssébougou (CSCOM) en matériels, équipements et consommables médicaux pour un montant de 11 700 000 FCFA.

La cérémonie de remise de ces équipements s’est déroulée à la Mairie de Ouéléssébougou. Elle a enregistré la présence des acteurs concernés de ladite commune. Ces matériels, équipements et consommables médicaux sont composés de 3 tables d’accouchement, 2 chaises de bureau, 4 lits avec matelas, 1 banc métallique, 3 boites d’accouchement et 3 boites de pansement, 1 respiratoire, 3 incinérateurs, 20 draps de lit, 30 flacons d’alcool et 50 flacons de Bétadine, 50 paquets de Coton, 50 rouleaux de Sparadrap, 50 gel hydro alcoolique, 20 tabliers, 7 thermomètres thermo flash, 10 tensiomètres, 500 caches nez et 14 cartons de savon. Les structures bénéficières sont entre autres : Kafara (kodialan), Beneko, Mana, Digan, Marako, CSRèf, Tènkélé.

En plus des activités réalisées au cours du premier trimestre, comme perspectives, selon Daouda Konaté, coordinateur du projet, l’ONG envisage de mener les actions de formation des utilisateurs des incinérateurs et de l’extracteur d’oxygène. En plus, il envisage d’organiser les premières assemblées générales de promotion de la mutuelle communale de santé « Jamajigi » de Ouélessebougou. Il est aussi prévu de mener la campagne de sensibilisation sur la prévention des maladies dont la COVID-19. Un volet de cette campagne de sensibilisation concernera les structures publiques sur la prévention de la maladie dont la COVID-19. Aussi, il est prévu la formation du personnel de santé en santé de la reproduction. Et enfin, il aura une dotation des CSCom en médicaments.

Noko Samaké, 1er adjoint au Maire de la commune de Ouéléssébougou, a remercié MZC, un projet qui intervient dans sa commune, il y a à peu près 10 ans. Selon lui, ce geste contribue à l’amélioration de la santé de la population, à développer le plateau technique des différents CSCOM. Pour cela, il a demandé à la population de prendre soins de ces équipements, de faire en sorte que ce partenariat continu pour le plus grand bonheur de Ouélessebougou.

Pour sa part, Mme Boré Antoinette Keita, représentante de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille de Ouélessebougou, a manifesté sa joie d’être présente à cette cérémonie. Car selon elle, la femme est au centre de la santé. « Qui dit santé dit la femme et les enfants », a-t-elle déclaré.

Moussa Samaké, président des ASACO de Ouélessebougou, a remercié MZC pour la donation de ces matériels. Pour lui, cela permettra d’augmenter les qualités des services dans les centres de santé communautaires. Avant de promettre qu’un bon usage sera fait de ces matériels.

Dr Siaka Sanogo, médecin chef du district sanitaire de Ouélessebougou, a souligné qu’en termes de réalisations faites par MZC, certaines ont marquées leur attention, notamment la donation en extracteur d’oxygène, la construction de trois incinérateurs, la formation de tout le personnels sanitaire de la commune Ouéléssébougou sur la COVID-19. « L’ONG a fait un miracle à Kafara. Ils ont construit un CSCOM qui est rare au Mali, l’un des meilleurs en terme d’infrastructure, d’équipement, et elle paye le personnel de ce CSCOM et l’appui en médicament », a-t-il indiqué. Pour cela il a remercié l’ONG MZC pour sa constance dans l’accompagnement pour le bien être de la population de Ouéléssébougou.

Lors de cette cérémonie, les témoignages ont porté sur les différentes activités qui ont été réalisées par MZC et qui ont répondu à leur besoin. La population a souhaité que cela puisse continuer, afin d’améliorer leurs conditions de vie sanitaire. Elle a adressé un vif remerciement à l’ONG pour le respect de ses engagements.

De son côté Mohamed Ag Akeratane, coordinateur pays de l’ONG MZC, a rappelé que son organisation intervient au Mali depuis 2008 pour la promotion des femmes en générale et plus particulièrement dans la commune de Ouéléssébougou. D’après lui, cette année avec la COVID-19, l’agence EXTREMADURA les a soutenus pour venir en aide au 7 CSCOM de la commune de Ouélessebougou, en partenariat avec l’ONG MDES/SAPCOM. 

Parlant des réalisations faites par son ONG, il dira qu’ils ont doté les organisations coopératives des femmes en bovins, et réalisé des périmètres maraichers, des activités génératrices de revenues, la promotion de la santé, la formation et alphabétisation etc.

« Les bénéficiaires ont suggéré l’extension des interventions de l’ONG à d’autres CSCOM du district sanitaire, nous avons pris note et il y a d’autres besoins au CSCOM qui ne sont pas encore satisfaits, nous allons travailler là-dessus. Nous allons demander à nos partenaires de nous soutenir encore pour que les CSCOM soient des endroits sûrs pour les malades dans la commune de Ouéléssébougou. Si les CSCOM sont bien équipés, les DTC, les sages-femmes, les matrones bien formés, les gens n’iront pas plus loin pour 90% des pathologies », a-t-il conclu.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav