Version imprimable de cet article Version imprimable | |

ONEF : Le CA constate la mobilisation de 213 559 491 FCFA sur un budget prévisionnel de 500 435 000 FCFA

jeudi 26 septembre 2019

Le Jeudi 19 septembre 2019, les administrateurs de l’Observatoire National de l’Emploi et de la Formation, ont tenu la 7ème session ordinaire de leur Conseil d’Administration.

Les travaux qui se sont déroulés dans la salle de réunion du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM), étaient présidés par M. Drissa Guindo, secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle. C’était en présence de M. Boubacar Diallo, directeur Général de l’ONEF et de l’ensemble des administrateurs.

Après la vérification des mandats, M. Guindo, secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, a indiqué qu’il se réjouissait de la tenue de la session qui s’inscrit dans le cadre de : l’examen et l’adoption du bilan à mi-parcours des activités réalisées en 2019, l’examen et l’adoption du point d’exécution à mi-parcours du budget de 2019, l’examen et l’adoption du projet de budget rectifié 2019.

Drissa Guindo a souligné que le rapport à la date du 31 juillet 2019 qui sera examiné, fait ressortir un taux de réalisation ou en cours de réalisation de 63% des activités programmées en 2019 et un taux d’exécution de 84,8% du budget mobilisé. Plus loin, il dira que de janvier à juin 2019, l’ONEF a mobilisé 213 559 491 FCFA sur un budget prévisionnel de 500 435 000 FCFA, soit un taux de mobilisation de 42, 7%. Selon lui, le montant exécuté sur la période se chiffre 181 150761 FCFA soit un taux de 84,8%. « Ce point d’exécution concerne la subvention de l’Etat, la subvention accordée à l’ONEF par l’ANPE et l’appui du programme MLI022 dans le cadre du PICIII.

Drissa Guindo a indiqué qu’en ce qui concerne le budget rectifié, il se chiffre à 390 613 000 FCFA, soit une baisse de 28,1% par rapport au budget prévisionnel. Selon lui, cette baisse s’explique en partie non seulement par la mobilisation de 150 000 000 FCFA sur une prévision de 200 000 000 FCFA de la subvention qui devait être accordé à l’ONEF, mais aussi par la mobilisation de la totalité des ressources propres prévisionnelles de 64 586 000 FCFA. Il faut rappeler que malgré les difficultés financières que la structure traverse ces trois dernières années, l’ONEF a pu produire des rapports d’études qui font d’elle un modèle pour les pays qui ont démarré le processus de création et d’autonomisation de leur Observatoire de l’Emploi et de la formation.

Lamine Kané

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.