| |

LUTTE CONTRE LA COVID-19 : Maïmouna Diarra à l’assaut du Bélédougou avec sa pièce « Kolokani cas zéro »

mardi 3 novembre 2020

Du 23 octobre au 28 novembre 2020, la comédienne Maïmouna Diarra et sa troupe, grâce à un financement du Fonds Africain pour la Culture (ACF), vont sillonner le Bélédougou dans le cadre de la sensibilisation sur la COVID-19, avec une pièce de théâtre dénommée « Kolokani cas zéro ». Le 23 octobre 2020, la pièce de théâtre a été présentée au public à Bamako, à l’atelier Badialan I.

Dans le cadre du troisième appel à propositions du Fonds Africain pour la Culture (ACF) consacré au Fonds de Solidarité pour les Artistes et les Organisations culturelles en Afrique (SOFACO), Lot n°1 : Spécial Covid-19/Artistes, lancé le 23 mai 2020 et a été clôturé le 30 juin 2020, Maïmouna Diarra a été sélectionnée pour bénéficier d’un financement.

C’est ce financement qui a permis à l’artiste de réunir des comédiens pour un atelier de création d’une pièce de théâtre dénommée : « Kolokani cas zéro ». Et, le 23 octobre 2020, elle a organisé la restitution de cet atelier dans une manifestation qui a enregistré la participation de plusieurs invités, notamment Youma Djigué du Fonds Africain pour la Culture.

Il faut dire que ce fut une occasion d’apprécier le talent exceptionnel d’un certain nombre d’artistes maliens. Avant la présentation de la pièce de théâtre, un trio musical composé d’Ousmane Ouattara à la Kora et au chant, d’Aboubacar Sidiki Ouattara à la calebasse et de Maïmouna Diarra à la guitare et au chant, a parcouru le riche patrimoine musical malien, en interprétant des chansons et des rythmes qui ont fait pendant de longues années la fierté malienne. Et, la salle n’a pas du tout boudé le talent de ces artistes qui allaient quelques minutes plus tard nous impressionner dans un autre registre : le théâtre.

« Donnons-nous la main pour combattre la COVOD-19 », pourrait être le résumé de la pièce « Kolokani cas zéro ». Dans une mise en scène qui fait appel à la technique du théâtre forum, afin d’assurer une bonne interaction avec les spectateurs, la pièce s’installe en demeure dans la sensibilisation contre la COVID-19, et dans l’engage bien adapté au milieu rural.

Aboubacar Sidiki Ouattara, dans le rôle de Basuru, le Chef de famille et Maïmouna Diarra, dans le rôle de Comba, la mère de famille, vont rivaliser de talent pour sensibiliser par le théâtre et inviter la population au respect des gestes barrières, notamment les mesures préconisées par les spécialistes pour se protéger du coronavirus, que sont : se laver fréquemment des mains avec le savon ou l’utilisation d’ une solution hydro alcoolique ; se tenir à distance de toute personne qui tousse ou éternue à au moins un mètre ; porter un masque lorsque la distanciation physique n’est pas possible ; évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche. Et, en cas de toux ou d’éternuement, de couvrir le nez et la bouche avec le pli du coude ou avec un mouchoir. Mieux, de rester chez soi, lorsqu’on ne se sent pas bien. Et, consulter un professionnel de santé quand on a de la fièvre. Et, surtout quand on tousse et qu’on a des difficultés à respirer.

Pour le compte de l’ACF, Youma Djigué a félicité Maïmouna Diarra pour la sélection de son projet. Au vu du spectacle, elle lui a souhaité beaucoup de réussite dans la mise en œuvre de son projet.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav