Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Énergie solaire : Le Mali se dote d’une unité d’équipements

mercredi 18 janvier 2017

Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick ALHOUSSEINI, a inauguré, vendredi dernier, la nouvelle unité d’assemblage d’équipements solaires de la société SOLEKTRA International dans la zone industrielle. C’était en présence du PDG de Solektra International, Samba BATHILY ; du président du Conseil d’administration Solektra International, Alioune Badara THIAM, plus connu sous le nom de AKON ; le PDG de la société Sunna Design, Thomas SAMUEL ; de la DG de l’AMADER ; du DG de l’Énergie du Mali, etc.

Cette unité d’assemblage des pièces pour la production de lampadaires solaires en Afrique de l’Ouest s’inscrit dans le cadre du programme ‘’Akon Lighting Africa’’ initié par la star américano-sénégalaise du ‘’RNB’’ Alioune Badara THIAM dit « AKON ». Connue pour son programme Akon Lighting Africa, Solektra International vient d’annoncer un partenariat d’envergure avec Sunna Design, dont la première étape est la mise en production, dès le mois de février 2017, d’une unité d’assemblage de lampadaires solaires à Bamako.

Appelée à produire pas moins de 30 000 lampadaires par an, l’unité d’assemblage de Bamako a été inaugurée le 13 janvier dernier, en marge du Sommet Afrique-France pour le Partenariat, la Paix et l’Émergence. Avec l’usine innovante élaborée par Sunna Design, connectée et à faible consommation d’énergie, Solektra International amène sur le continent africain une capacité de production, conformément à sa nouvelle stratégie. Avec ce nouveau partenariat, Solektra International, qui opère aujourd’hui dans 17 pays africains, se donne les moyens de devenir un acteur de premier plan sur le continent. « Notre objectif est de contribuer à l’essor d’une véritable industrie du solaire en Afrique », a dit son PDG Samba BATHILY.

Le PDG et fondateur de la société Solektra International, Samba BATHILY, a souligné que la firme travaille en vue de faciliter aux populations l’accès à l’énergie tout en prenant en compte la protection de l’environnement. De même, a-t-il fait savoir, la nouvelle unité d’assemblage sera génératrice d’emplois et source de transferts de technologie.

Aussi, dressant le bilan de leurs activités, le PDG de Solektra International a indiqué que sa société a déjà procédé à l’installation de 100 000 lampadaires dans 16 pays africains, dont le Mali. De même, Sokeltra est lancée dans l’installation de 1500 lampadaires dans la région de Mopti. Parlant de son partenariat avec la société Sunna Design, M. BATHILY a souligné : « La technologie de lampadaire de Sunna Design est la seule à résister aux températures extrêmes, comme celles de notre région ».

La nouvelle unité d’assemblage, poursuit-il, est un atout capable de transformer notre pays en un moyen susceptible de fournir à l’ensemble de l’Afrique des équipements solaires de qualité et très diversifiés. Pour son PDG, Thomas SAMUEL, les outils de Sunna Design sont simples, digitaux, faciles à utiliser, car conçut autour de l’opérateur. Il a insisté sur la qualité de ses produits. Parfaitement adaptés aux réalités des pays en développement. Pour assurer la maintenance, plusieurs jeunes techniciens de Solektra International ont été invités en France, au siège de Sunna, pour recevoir une formation sur site.

Pour sa part, la star de la musique ‘’RNB’’ américano-sénégalais, Akon, cofondateur de Solektra International, a souligné que le transfert de compétences est une donnée essentielle dans ce projet, qui complète parfaitement la Solektra Solar Academy lancée ici au Mali, il y a un an.

Dans son intervention, le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick ALHOUSSEINI a salué l’initiative. « La mise en service de cette unité cadre parfaitement avec la politique énergétique instruite par le Président de la République, son excellence Ibrahim Boubacar KEÏTA », a-t-il dit.

Le programme d’urgence sociale du gouvernement du Mali pour la période 2017-2020 ambitionne de relever le taux d’accès à l’énergie grâce à un vaste programme d’implantation de centrales d’énergie solaire et de centrales hybrides, dans le cadre du partenariat public/privé. Pour le ministre Malick ALHOUSSEINI, la société Solektra avec sa production annuelle de 30 000 panneaux solaires, va permettre de produire une énergie propre sans dégagement de carbone, de diminuer les importations en hydrocarbures, de sécuriser les villes à travers l’éclairage public, mais également d’améliorer le taux d’accès à l’électricité par le développement de nouvelles centrales solaires.

Zié Ouattara

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de