Version imprimable de cet article Version imprimable | |

CAFO : Qui a intérêt dans la division des femmes maliennes ?

mardi 28 janvier 2020

Les femmes de la coordination des associations et des ONG féminines du Mali (CAFO) dont la présidente actuelle est Mme Barry Aminata Touré, se sont mobilisées, pour dire non à la tenue de la conférence de presse organisée par Mme Dembélé Ouleymatou Sow, qui se revendique elle aussi présidente d’une autre tendance, dans les locaux de leur coordination. C’était le jeudi 23 janvier 2020 devant ladite coordination. Les femmes du Mali sont aujourd’hui convaincues que les autorités du pays soutiennet Houleymatou Sow contre toutes les autres femmes.

A titre de rappel, Mme Barry Aminata Touré a été désignée Présidente à la tête d’un bureau de 33 membres le vendredi 23 août 2019. C’était lors d’une Assemblée générale extraordinaire organisée au Complexe scolaire « Les Princes », sis à Kalaban-Coura. En plus de l’approbation du bureau de 33 membres, dirigé par Mme Barry Aminata Touré, l’assemblée générale extraordinaire a procédé à l’exclusion de 7 personnes, membres de la coordination des associations et des ONG féminines (CAFO). Parmi elles, l’on a pu retenir le nom de Mme Dembélé Ouleymatou Sow.

Mme Ly Fatoumata Coulibaly, secrétaire chargé des droits humains, de la citoyenneté, de la méditation de la CAFO de Mme Barry Aminata Touré, a souligné que l’objet de leur présence devant les portes de la CAFO, vise à montrer à l’opinion nationale et internationale que les femmes maliennes de la CAFO sont là, et qu’elles ne se tairont pas et ne se laisseront pas faire.

Selon elle, Ouleymatou Sow aurait adressé une lettre à l’ancienne présidente par intérim de la CAFO, le 14 de ce mois, pour l’informer que dans 8 jours (qui correspond à aujourd’hui) de libérer le siège de la CAFO, bien que sachant que le gouverneur du district de Bamako a ordonné que personne n’ouvre les portes de la CAFO.

« Ce matin nous avons appris que Ouleymatou Sow allait venir ouvrir les portes de la CAFO pour faire une conférence de presse et chasser le gardien. Nous avons alerté les autorités, si jamais cela se fait et s’il y a des dégâts c’est sous leur responsabilité. Car, l’accès a été interdit pour le moment par les autorités. C’est la raison pour laquelle, on a demandé aux femmes de venir assister sans faire de violence. Mais après nous avons appris qu’elle a délocalisé sa conférence », a déclaré Mme Ly Fatoumata Coulibaly.

Poursuivant son intervention, elle dira que Ouleymatou Sow est entrain de ventiler qu’elle a gagné un procès devant la Cour suprême et que c’est elle la présidente de la CAFO. Selon elle, la grosse qu’elle a ne concerne pas leur assemblée générale, mais celle de l’ancienne présidente par intérim. « On ne peut pas payer la conscience de tout le monde. La justice doit trancher une fois pour toutes sur la présidence de la CAFO », a-t-elle indiqué.

« On ne reconnaît pas Ouleymatou Sow comme présidente de la CAFO car, elle a été suspendue depuis 2010. Aujourd’hui après avoir créé sa fédération, elle veut concurrencer la CAFO. En tant que fédération elle ne peut pas et nous n’allons jamais accepter cela. Elle n’est même plus membre de la CAFO aux yeux de la loi », a expliqué Fanta Dienta, chargé à la communication.

Manifestant sa colère, elle dira que la justice malienne ne fait pas son travail. « Cette situation nous a dépassé. J’informe l’opinion nationale et internationale et le gouvernement de nous aider et d’inviter Mme Sow à une prise de conscience. On reste derrière la loi, nos statuts et règlements », a-t-elle indiqué. Elle a lancé un appel aux femmes de la CAFO de rester souder à soutenir Mme Barry.

« Ouleymatou aussi doit quitter les lieux de la CAFO, car elle est entrain d’agir dans l’inégalité totale. Elle est suspendue et n’a jamais attaquée cette décision. La grosse qu’elle détient c’est une grosse de la cour suprême qui ne concerne que l’ancienne présidente par intérim. Nous sommes dans la légalité, nous sommes à jour de nos cotisations et c’est Mme Barry Aminata Touré qui est notre présidente, elle a été reconnue », a indiqué Mme Kouyaté Aissata Sangaré, secrétaire administrative de CAFO.

Par la suite, elle dira que, Ouleymatou a tout fait pour qu’elles ne puissent pas mettre en place leur bureau. Selon elle, qu’elle est allée déposer la plainte à la justice, et est allée dire à la CENI de faire quitter tous les membres de la CAFO. Mais, elle n’a pas pu car à cette époque, elle n’a pas eu gain de cause. Mais, après la même cour est revenue sur sa décision en disant que la plainte de l’ancienne présidente par intérim est irrecevable. Pour elle, cela justifie qu’il y a deux poids deux mesures. Elle a invité la population de lire leur grosse pour se rendre compte de la situation de la CAFO.

« Ouleymatou est dans du faux. La justice malienne a fait lui a fait la part belle. Pire, Ouleymatou avait dit pour la tenue de notre assemblée générale à la bibliothèque nationale qu’elle va brûler le lieu si cela se fait, personne n’a réagi. Pour finir on a délocalisé l’assemblée pour ne pas semer la violence. Nous sommes convaincues que les autorités sont du côté de Ouleymatou », a-t-elle déclaré.

« Le conflit entre les femmes détruit et personne ne sait où et quand cela va prendre fin. C’est ce que Mme Sow veut provoquer. Les autorités doivent lui demander une prise de conscience et de trancher une bonne fois pour toute. L’acte que Ouleymatou Sow est en train de faire aujourd’hui parce qu’elle est venue trouver que les femmes de la CAFO sont soudées. Si c’était le contraire elle n’allait pas faire ce qu’elle est entraîne de faire. On veut juste la paix et que la vérité soit dite », ont déclaré les femmes de la CAFO.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav