Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Appui aux organisations de la société civile : HIBISCUS démarre avec 3 279 785 000 FCFA

jeudi 13 septembre 2018

La Maison du Partenariat de Bamako a abrité le mercredi 12 septembre 2018 la rencontre d’information et d’échange avec la société civile dans le cadre du démarrage du programme d’Harmonisation et Innovation au Bénéfice des Initiatives de la Société Civile d’Unité Sociale (HIBISCUS). Ce programme vient de démarrer avec un montant de 5 millions d’euros, soit environ 3 279 785 000 FCFA pour une durée de 3 ans.

Ce cadre d’échange a enregistré la présence de Sorry Coumaré, représentant de la cellule d’appui à l’ordonnateur du FED (CONFED), de Samba Tembely, régisseur coordinateur du programme HIBISCUS, des représentants des organisations de la société civile et des organisations faitières de la société civile. Ainsi qu’un grand nombre d’hommes et de femmes de média.

Sorry Coumaré, représentant de la cellule d’appui à l’ordonnateur du FED (CONFED), a indiqué que, HIBISCUS est un programme financé par l’Union européenne à hauteur d’un montant de 5 millions d’euros, soit environ 3 279 785 000 FCFA pour une durée de 3ans. Selon lui, ce programme vient en appui au renforcement des organisations de la société civile (OSC) dans leur fonctionnement, mais aussi dans leurs actions dans le cadre du développement, de la décentralisation et des projets qu’elles mettront en place et le genre. En résumé, il dira que HIBISCUS vise à mettre en place un cadre qui permet d’appuyer de façon pérenne les OSC.

Il faut noter que le programme cible tout le territoire national du pays. Il a comme objectif global de consolider le processus de développement et la démocratie au Mali. Spécifiquement de renforcer de manière durable et structurée l’implication d’une société civile représentative de la diversité du Mali dans l’action publique au niveau national et local, ainsi que dans son suivi et son évaluation.

Samba Tembely, dans sa présentation, a souligné les 3 produits attendus du programme HIBISCUS à savoir : les capacités des OSC sont renforcées en termes de fonctionnement, de gouvernance interne, de recherche de financements, les OSC contribuent au développement local et à la bonne gouvernance des entités décentralisées, un cadre d’appui aux OSC harmonisé et aligné sur le droit national est établi dans la durée. Aussi, il a clairement expliqué les activités du programme qui sont : la formation et les accompagnements techniques individualisés des OSC des 4 niveaux dans des domaines liés au fonctionnement, à la gouvernance interne et à la recherche de financement. La réalisation d’une étude sur les dispositifs et financements publics, bilatéraux, multilatéraux et privés des OSC des 4 niveaux au Mali. Ensuite, les formations et les accompagnements techniques individualisés des OSC des 4 niveaux dans les domaines de la décentralisation et du genre, octroi de micro-subventions aux OCB (OSC de niveau 1), enveloppe pour financer des actions d’urgence des OSC dans les domaines du genre et de la gouvernance, appui aux nouveaux acteurs de la société civile (bloggeurs, réseaux sociaux). Enfin, financement de missions d’assistance technique et de cadre législatif et règlementaire et l’établissement d’un fonds pour sa dotation.

Les domaines prioritaires d’appui visés par le programme selon M. Tembely, sont : appui à une société civile redevable et coordonnée, appui aux 4 niveaux de la société civile sur les thématiques de la décentralisation et du genre, établissement d’un cadre d’appui aux OSC harmonisé et aligné sur le droit national. Questions transversales : gouvernance décentralisation et développement local, genre et environnement.

Selon Samba Tembely, la logique d’intervention d’HIBISCUS, s’inscrit dans la continuité du PAOSCII, en appuyant la diversité de la société civile malienne qui se repartie en 4 niveaux. Il a aussi annoncé qu’une place de choix sera réservée aux Acteurs émergents, même pas encore structurés à savoir : les bloggeurs et les acteurs des médiaux sociaux.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en