• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Transhumance dans les groupes armés : Des éléments du Gatia trouvent refuge au HCUA

    Décidément, le Mali vit à l’heure des démissions. « Je démissionne de ce machin pour aller adhérer à cet autre machin », est désormais devenu une litanie familière aux maliens. La pratique jusque-là réservée au politicien, vient de gagner les mouvements armés au

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    15ème Session du conseil d’administration de la Somagep-S.A : La reprise des installations de la ville de Kidal annoncée

    jeudi 22 décembre 2016 , par Assane Koné

    La société malienne de gestion de l’eau potable (Somagep-S.A) a tenu, jeudi 22 décembre 2016 dans ses locaux, sa 15ème session du conseil d’administration. La cérémonie d’ouverture de cette session, à laquelle ont participé les administrateurs de la SOMAGEP SA, a été présidée par son Président-directeur général, Boubacar Kane.

    Les responsables de la SOMAGEP ont abordé plusieurs points pendant cette session, parmi lesquels figuraient l’Etat d’exécution des budgets 2016 au 30 septembre 2016 et l’élaboration des budgets prévisionnels 2017.

    En effet, l’état d’exécution du budget 2016 au 30 septembre 2016, donne un chiffre d’affaires réalisé pour la même période de 18.086 milliards de Fcfa contre une prévision de 18. 065 milliards de FCFA, soit une augmentation de 0,12% par rapport aux estimations. « Cette hausse est due à l’augmentation du nombre de nouveaux branchements », a affirmé le PDG de la Somagep, Boubacar Kane.

    En ce qui concerne les budgets prévisionnels de 2017, le PDG dira que leur élaboration repose sur les besoins d’investissement et d’exploitation nécessaires à la réalisation des objectifs de performance de la société. « Les besoins d’investissement se sont arrêtés à la somme de 4,67 milliards de F Cfa et seront financés à hauteur de 44, 36% par la CAF, soit 2, 07 milliards de FCFA et le reliquat par les concours bancaires », a-t-il révélé.

    S’agissant du budget d’exploitation prévisionnel, la Somagep-S.A a annoncé un chiffre d’affaires de 26, 42 milliards de Fcfa avec comme principales composantes les ventes d’eau, les travaux remboursables, les frais de location et d’entretien des compteurs.

    Ainsi, ces budgets prévisionnels de l’année 2017 se justifient par un programme prévisionnel d’activités bâti pour atteindre les objectifs assignés et garantir la continuité du service. A en croire, M. Kane l’alimentation de la ville de Bamako en eau potable à partir de Kabala qui va doubler la capacité actuelle de la ville qui exprime un déficit de demande.

    Et de poursuivre qu’un certain nombre de projets est en train d’être réalisé dans les villes du nord du Mali (réhabilitation d’infrastructures et des nouveaux projets). A cela s’ajoute d’autres projets de renforcement de capacités de production et de distribution d’eau potable sous la maîtrise de la société de patrimoine (Somapep-s.a). « Tous ces projets contribuent à renforcer le patrimoine de la Somagep-S.A et à augmenter ses activités en vue d’atteindre le plus grand nombre des populations », a-t-il déclaré.

    Plus loin, Boubacar Kane a indiqué que les défis auxquels sa structure sera confrontée pendant la nouvelle année, sont dans la continuité des actions déjà menées courant 2016. La priorité, souligne-t-il, est de garantir l’alimentation en eau potable de toute la clientèle. « La construction de la grande station de Kabala qui apportera plus de 288 millions de litres d’eau par jour contre 200 millions de litres à Bamako actuellement. Donc, une augmentation substantielle de la capacité avec un doublement des réseaux qui va à 1.400km », a-t-il indiqué.

    Dans le même registre, il a annoncé le démarrage d’un vaste programme de branchements sociaux et la reprise des installations dans la ville de Kidal après la visite du ministre de l’énergie et de l’eau dans cette localité le 2 décembre 2016.

    Moussa Mallé SISSOKO

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce