| |

VISITE DU MINISTRE ALGERIEN AU MALI : L’accélération de l’application de l’Accord d’Alger au centre des échanges

mercredi 7 septembre 2022

La nécessité d’accélérer l’application de l’Accord d’Alger a été abordé par Abdoulaye Diop, ministre des Affaires Etrangères et de la coopération internationale et son homologue algérien, Ramtane Lamamra.

Le Comité bilatéral stratégique Mali/Algérie a tenu sa 18è session, le 1er septembre 2022 à Bamako, sous la coprésidence de S.E.M. Abdoulaye Diop, ministre des Affaires Etrangères et de la coopération internationale et de son homologue algérien S.E.M. Ramtane Lamamra.

S’agissant de l’état de la coopération bilatérale, le communiqué du Bureau de l’information et de la Presse du ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération internationale, précise que les « deux parties se sont engagées à renforcer et à diversifier davantage leur partenariat dans les domaines de l’énergie et des mines, des télécommunications, du commerce, de la formation professionnelle et universitaire et à faciliter la circulation des biens et des personnes. Dans la même veine, elles ont revisité la feuille de route des projets convenus dans le cadre des différents mécanismes de leur coopération bilatérale en vue de leur mise en œuvre diligente ».

En ce qui concerne l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger, le communiqué mentionne que « les deux parties ont passé en revue les avancées, les difficultés et les attentes tout en reconnaissant le caractère dynamique, consensuel et progressif de ce processus. Elles se sont félicitées des conclusions de la réunion décisionnelle de haut niveau, préparatoire à la mise en œuvre effective du DDR global tenue, du 1er au 05 août 2022 à Bamako. Elles ont, à cet égard, souligné la nécessité d’accélérer l’application de l’Accord qui constitue le cadre idoine pour la consolidation et le retour définitif de la paix et de la stabilité dans le pays ».

En retour, S.E.M Ramtane Lamamra poursuit le communiqué, s’est félicité des progrès réalisés par les autorités maliennes dans la conduite de la Transition et les a exhortées à poursuivre cette dynamique en vue d’un retour à l’ordre constitutionnel.

S’agissant des questions régionales et internationales d’intérêt commun, les deux Parties ont relevé avec satisfaction la convergence de leurs analyses sur l’ensemble des dossiers abordés et réitéré leur engagement à ne ménager aucun effort pour que la région sahélo-saharienne soit une zone de paix et de prospérité partagée.

Moahamed Keita
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav