Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Tuerie au Centre et au Nord : Aliou Boubacar Diallo de l’ADP-Maliba, engage la responsabilité du Gouvernent

mercredi 2 janvier 2019

« Le gouvernement malien a une responsabilité historique face à ce qui se produit au Centre et au Nord de notre Mali meurtri. Il doit agir rapidement pour rassurer davantage les communautés et faire des exemples de Justice contre ceux qui se promènent impunément avec armes et sang sur les mains ». La déclaration intitulée « Centre du Mali : Trop c’est trop ! », a été faite par Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba, suite à la tuerie du 1er janvier 2018, dans le centre du Mali. Lisez !

CENTRE DU MALI : TROP C’EST TROP !

Depuis l’éclatement de la crise au Centre du Mali, malgré ma totale répulsion de ce qui s’y déroule, je m’étais efforcé de ne pas réagir trop énergiquement face au génocide communautaire qui se produit principalement à l’endroit des Peuls. En ma qualité de responsable politique aux origines Peules, je voulais éviter de donner l’impression que je prenais hâtivement position en faveur des miens dans une situation aussi tragique que sensible. Mais aujourd’hui, l’hécatombe m’interdit de rester silencieux.

A peine sommes-nous entrés dans la nouvelle année que des dizaines de personnes, parmi lesquelles des innocents bébés et personnes âgées, ont été froidement abattues en raison de leur appartenance ethnique. Ce drame s’est déroulé au Centre du Mali dans le village de Koulogon Habé, dans le Cercle de Bankass (Mopti). Un paisible et pauvre village habité par des populations qui ont toujours vécu en parfaite harmonie avec leur environnement multiethnique.

Du jour au lendemain, ce village s’est retrouvé rasé, intégralement incendié, toute vie humaine minutieusement traquée et éliminée par des hommes armés. Que peut justifier une telle tuerie ? Rien !

Il est temps que l’on sorte des communiqués laconiques et des déclarations pompeuses pour trouver une solution définitive à ce conflit instrumentalisé par certains et transformé en génocide par ceux-là qui veulent mettre dos à dos les communautés. Qui arme lourdement les populations civiles ? Qui sont ces "hommes armés" ? Le gouvernement malien a une responsabilité historique face à ce qui se produit au Centre et au Nord de notre Mali meurtri. Il doit agir rapidement pour rassurer davantage les communautés et faire des exemples de Justice contre ceux qui se promènent impunément avec armes et sang sur les mains.

J’en appelle à des mesures spéciales de contrôles et de régulation des armes dans tout le Mali,plus urgemment et particulièrement au Centre du Mali. Les patrouilles doivent se multiplier dans le Centre. De simples hommes constitués en "petits groupes armés" comme ceux qui viennent de commettre l’horreur et la barbarie à Koulogon Habé ne peuvent pas continuer à dicter la loi du sang en toute impunité.

Ce Mali que nous chérissons tant appartient à nous tous. C’est notre bien commun. Chaque malien mérite le même minimum de sécurité qu’il soit Peul, Dogon, Touareg, Songhai, Minianka, Bamanan, Senoufo, Bobo, Malinké ou Soninké vivant à Bamako, Koulogon Habé ou à Tessalit. Si aucune solution n’est rapidement trouvée, le pire sera à craindre. Le Gouvernement sera jugé sans complaisance sur la résolution de cette crise humanitaire, sécuritaire et sociale. Il est temps de sauver les fils et les filles meurtris de notre pays !
Trop, c’est trop !

Aliou DIALLO
Président d’honneur de l’ADP-Maliba

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de