| |

TOMBOUCTOU : Comme le phœnix, Al Farouk renait de ses centres

mardi 5 juillet 2022

Le Monument Al Farouk, symbole de la ville des 333 saints, détruit il y a dix ans lors de l’invasion de notre pays par une horde d’obscurantistes, est aujourd’hui resplendissant dans une place d’indépendance rénovée et mis au goût de la modernité. Le 23 juin 2022, Andogoly Guindo, ministre de l’artisanat, de la culture, du tourisme et de l’industrie hôtelière, accompagné de Bakoun Kanté, Gouverneur de la région de Tombouctou, et de l’ambassadeur de l’Union européenne au Mali, a présidé la cérémonie d’inauguration de ce joyau architectural.

« Tombouctou, sous les assauts abrupts des terroristes, a vu son patrimoine culturel en général et du monument Al Farouk en particulier, richesse inestimable pour les âmes des populations, détruit avec fureur au nom d’une guerre aux contours toujours contestables. Ces destructions ont été les premières atteintes graves au patrimoine séculaire de la ville », a déclaré le Ministre en charge de la culture. Il a rappelé que la communauté internationale avec l’UNESCO comme Chef de file, à la demande du Gouvernement du Mali, a adopté le 18 février 2013 à Paris, le Plan d’action pour la réhabilitation du patrimoine culturel et la sauvegarde des manuscrits anciens du Mali et s’est attelée à soutenir l’Etat malien en mobilisant les ressources nécessaires pour reconstruire les édifices détruits.

« Durant quatre ans, les efforts se sont intelligemment conjugués pour dire au monde que le Mali est et reste debout éternellement. Durant quatre années, des synergies insoupçonnées, soutenues par la communauté internationale toute entière, ont convergé vers une renaissance du Mali à travers la reconstruction et la réhabilitation du patrimoine culturel et la sauvegarde des manuscrits anciens de Tombouctou », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que cette cérémonie consacre la fin des travaux de reconstruction du monument Al Farouk débutés en juin 2017.

« Malgré les tentatives d’extinction de cette lumière par des actes de destruction en mars 2012, les sites et monuments culturels ont pu se hisser au soleil, grâce au Programme de Réhabilitation, qui comprenait à Tombouctou la reconstruction des mausolées, du Monument Al-Farouk, la restauration des murs de clôtures de deux cimetières abritant des mausolées de Saints, la revitalisation du musée, la poursuite de la réhabilitation des mosquées à Tombouctou et le renforcement des capacités des acteurs culturels », a-t-il déclaré.

Le Ministre a salué le Gouverneur pour la promptitude, avec laquelle il s’est attelé dès son arrivée, à rénover la Place de l’Indépendance qui abrite le monument Al Farouk et qui se situe à proximité des bâtiments classés, comme les mausolées et les mosquées. Selon lui, cette place est chargée de notre histoire contemporaine de la colonisation aux années d’indépendance.

Il faut dire qu’en plus du monument Alfarouk, les infrastructures inaugurées comprennent une stèle d’entrée, une tribune officielle de 200 places assisses, des mosaïques le tout dans un environnement sain et en harmonie avec la Médina voisine, entièrement réalisées par le Gouvernorat de la région de Tombouctou sur fonds PURD RN.

Il a invité le Maire et le Conseil municipal de Tombouctou à prendre soin minutieusement de ces infrastructures afin que les générations futures puissent en prendre connaissance et s’en servir comme exemples.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav