Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Syndicalisme au Mali : la CDTM accueille trois nouveaux adhérents

mercredi 28 août 2019

Le mercredi 28 août 2019, trois nouveaux syndicats ont signés leur adhésion à la centrale démocratique des travailleurs du Mali (CDTM). Il s’agit, du syndicat national des éleveurs et marchants de bétails du Mali (SYNEMAB), la section des travailleurs de l’OPAM, la section syndicale des sapeurs-pompiers. Cette cérémonie s’est déroulée sous l’égide de Mme Sidibé Dédeou Ousmane, secrétaire générale de la CDTM, ainsi que les membres du bureau exécutif national et ceux des syndicats affiliés.

Mme Sidibé Dédeou Ousmane, secrétaire général de la CDTM, s’est réjoui de l’arrivée de nouveaux syndicats. Elle dira qu’ils œuvrent pour le bonheur des travailleurs du Mali et rien d’autres.

« Nous sommes condamnés à travailler en synergie d’action au bénéfice des travailleurs du Mali en général et de ceux de la CDTM en particulier. Et, cet esprit, nous devons le construire ensemble car dans notre famille, la vôtre à partir de cet instant, vous serez avec des camarades engagés, motivés et surtout déterminés pour la cause », a-t-elle déclaré. Elle a estimé que leur adhésion renforcera la CDTM et l’ouvrira les portes de leurs différents secteurs si sensibles.

La CDTM, dernière centrale syndicale née en république du Mali se veut progressiste. Pour cela, de la part des affiliés, elle attend un travail syndical inclusif la permettant de réaffirmer davantage son poids sur l’échiquier syndical national voire international. Selon Mme Dédeou, leur vision commune du syndicalisme et de la chose syndicale les obligent à travailler autrement. Elle a invité tous les affiliés de la CDTM à faire en sorte que la centrale prospère afin de répondre aux attentes des vaillants travailleurs du Mali.

Sory Coulibaly, secrétaire général du syndicat national des éleveurs et marchants de bétails du Mali (SYNEMAB), a expliqué la raison de leur adhésion à la CDTM. Il dira que c’est avec espoir qu’ils ont décidé de s’affilier à cette centrale. Car c’est elle qui pourra les aider à résoudre leurs problèmes et à prendre en compte leurs préoccupations. Il a affirmé que leur engagement ne fera pas défaut.

Pour sa part, Boubacar Fané, secrétaire de la section syndicale de l’OPAM estime qu’ils ont besoin d’être aidé. Il a souhaité que l’accompagnement de la centrale démocratique des travailleurs du Mali ne fera pas défaut à travers toutes ses sections.

« Nous sommes des partenaires et nous voulons participer et apporter notre pierre à l’édifice de la protection civile », a fait savoir Karim Guilavogui, de la section syndicale des sapeurs-pompiers. Avant de préciser que ce jeune syndicat se rendra à l’école du syndicalisme de la CDTM pour se renforcer et faire le syndicalisme vrai. Pour cela, il a souhaité que la liberté syndicale soit préservée.

Karim Guilavogui, a exhorté également les différents responsables à stopper les pressions sur eux et leurs familles et à se mettre au travail pour le meilleur de la protection civile.

La signature du protocole d’adhésion des trois nouveaux syndicats a mis fin à cette cérémonie.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.