Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Soutien à Bakary Togola : MonokoToily plaide pour sa libération

jeudi 19 mars 2020

Le jeudi 19 mars 2020, Monoko Toily, expert international en communication, directeur général du groupe Africa leaders, a animé une conférence de presse. L’objectif était de plaider la libération de Bakary Togola.

« Nous invitons les autorités maliennes dans la logique de la cohésion et du vivre ensemble, à la compréhension pour que Bakary Togola sorte de prison. Pour qu’il puisse participer à la prévention de la future pénurie alimentaire », a déclaré Monoko Toily, expert international en communication, directeur général du groupe African leaders.

Monoko Toily, a soutenu que, face à la crise qui nous menace, pourrait-on nourrir les africains sans les acteurs du monde agricole, dont Bakary Togola, un géant de l’agriculture du Mali, détenu encore en prison.

« Nous avons pensé et nous pensons que, l’Afrique dans une situation de multiples crises dont le terrorisme et autres ne peut pas se projeter dans une famine demain », a-t-il estimé. Parlant du cas spécifique du Mali, il dira qu’on ne peut compter du point de vu de l’Agriculture que sur les régions de Kayes, de Sikasso, de Bougouni, de Koutiala, de Koulikoro et le district de Bamako. Selon lui, il n’y a pas d’activités, surtout dans les zones touchées par la crise (Mopti, Gao, Kidal, Tombouctou). Comment, dans ces conditions les maliens pourront se nourrir ? Or, pour cela, il faut les acteurs du monde agricole. Et, on ne peut pas parler du monde agricole au Mali aujourd’hui sans Bakary Togola. Pour nous, Bakary n’est pas qu’un simple individu au Mali. C’est un africain qui a prouvé de par les productions agricoles, de par son poids dans la balance malienne du point de vu de l’agriculture, au niveau du coton, des céréales, qu’il compte.

« Peu importe l’interprétation politique ou politicienne que les gens peuvent en faire, il y a l’inquiétude d’une future pénurie alimentaire. On ne peut pas attendre le PAM ou les organisations internationales, il faut anticiper en aidant ceux qui sont dans le monde de l’agriculture comme Bakary Togola. Et cela passe par sa libération », a-t-il insisté.

En revenant sur le motif de l’arrestation de M. Togola, il dira qu’ils ne peuvent pas du tout intervenir sur ce sujet purement juridique. Mais du point de vu de la compréhension africaine, « nous disons qu’une simple dénonciation anonyme ne pouvait pas justifier l’arrestation de quelqu’un qui est beaucoup plus connu au Mali. Cela mérite une enquête approfondie. Son image projette le Mali et il mérite un soutien. Nous voulons qu’il soit libéré. On veut le voir dehors parce que c’est une africain qui travaille ». Car, de par ses exercices personnels, il a prouvé qu’on peut travailler la terre, se nourrir de la terre et s’enrichir à partir de la terre. Alors qu’il n’a pas fait des études universitaires et c’est notre devoir de défendre celui qui produit pour l’Afrique.

Il faut noter que le groupe Africa leaders, c’est une agence de communication internationale qui a pour vocation de promouvoir, valoriser et défendre l’Afrique partout et les acteurs du développement de l’Afrique.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav