| |

Culture de Soja : Le Mali décide de retrousser ses manches

samedi 16 avril 2022

Suites aux travaux de l’atelier national sur le développement de la filière Soja au Mali qui s’est tenu le mardi 12 avril 2022 au grand hôtel de Bamako, à l’initiative du Ministère du Développement Rural, de la Société JMI-sa, et de l’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA), les participants ont formulé des recommandations à l’intention des plus hautes autorités du Mali.

Placé sous la présidence de Dr Choguel Kokalla MAIGA, Premier ministre, chef du gouvernement, cet atelier a regroupé les principaux acteurs du développement de la chaine de valeur de la filière soja au Mali. A l’issue des travaux, les participantes et les participants ont convenu de la nécessité d’ériger le soja en une filière stratégique et prioritaire pour son immense potentiel de contribution au développement économique et social de notre pays.

En effet, les participants ont noté avec grande satisfaction, le potentiel d’effet d’entrainement du soja sur l’économie et son rôle pour améliorer la nutrition et les revenus des producteurs ruraux (hommes, femmes et jeunes).

Les travaux de l’atelier ont été l’occasion de présenter l’étude réalisée par ECOFIL démontrant les nombreuses potentialités techniques, nutritionnelles, agronomiques, environnementales et de sécurité alimentaire du soja et évaluant son impact socioéconomique en termes de création de richesses, d’emplois et de prévention en faveur de la paix ; de partager les expériences et les bonnes pratiques d’autres pays déjà engagés dans le développement de la filière soja tels que le Cameroun et le Nigéria. Ensuite, d’approfondir les réflexions, le partage d’idées et formuler des recommandations sur les aspects politique et institutionnel, économique et social, technique et environnemental et le financement de la filière ; d’élaborer les fondements d’une stratégie de plaidoyer pour le développement de la filière soja au Mali.

A l’issue des travaux, les recommandations suivantes ont été formulées à l’intention des plus hautes autorités du Mali.

Sur le plan politique et institutionnel, il a été recommandé d’ériger le soja en culture stratégique pour sa contribution essentielle au développement socioéconomique du Mali, en prenant les dispositions législatives et institutionnelles nécessaires à cet effet. D’inclure le soja comme filière prioritaire dans la politique agricole du Mali, en prenant en compte les enjeux du développement local, ainsi que le genre pour l’autonomisation des femmes et l’inclusion des jeunes dans l’agrobusiness de la culture du soja.

Sur le plan du développement de la filière, les participants ont recommandé de mettre en place un programme national de transformation, de valorisation, de labélisation, de certification et de promotion de la filière soja auprès des éleveurs, transformateurs et consommateurs du Mali et de la sous-région. Développement sur le soja portant sur toute la chaine de valeur avec un financement spécifique et autonome généré et géré par les acteurs de la filière. Aussi, de mettre en place un programme national de recherche et développement sur le Soja portant sur toute la chaine de valeur avec un financement spécifique et autonome généré par les acteurs de la filière, d’obtenir de l’État, des PTF et des institutions financières un fonds de financement des campagnes agricoles, des investissements pour la transformation et la valorisation du soja et un mécanisme d’assurance agricole.

Sur le plan technique et organisationnel, il a été convenu d’accompagner et faciliter l’organisation et la structuration de la filière à travers la constitution d’un faitier soja et son rapprochement avec la faitière coton en vue d’améliorer la fertilité des sols et de disposer d’organisations paysannes mieux structurées et plus performantes. D’initier le développement d’une stratégie locale de production de semences permettant de les rendre disponibles en temps opportun, en quantité et qualité suffisantes pour accompagner l’amélioration de la productivité et le développement de la production.

Sur le plan du suivi et de l’accompagnement, les recommandations ont porté sur l’Élaboration d’une stratégie de plaidoyer pour le développement de la filière soja au Mali assortie d’un plan d’action opérationnel pluriannuel. De mettre en place un comité technique national de suivi composé de représentants des acteurs clés du développement de la chaine de valeur de la filière Soja au Mali.

Dr Choguel Kokalla Maiga, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, a rappelé que le Mali est confrontée depuis des années à des crises et des menaces dont la gravité et la concomitance menacent notre cohésion sociale et fragilisent notre tissu socioéconomique et sociétal. Selon lui, la fourniture d’aliment animal que permettra cette culture sera très bénéfique à la consolidation de la paix entre les populations d’éleveurs et de producteurs dans les zones de production. Pour lui, les chiffres qui ont été présentés sont impressionnants. En effet, les revenus potentiellement générés par la filière soja par an au Mali seront de plus de 390 milliards de FCFA, dont 130 milliards de masse salariale bénéficiant à 43.000 emplois directs et des emplois saisonniers supplémentaires pour environ 10% des agriculteurs dont 35% de femmes. Par ailleurs, 90 milliards de recettes additionnelles fiscales et sociales annuelles pour l’État.

Cet atelier a abouti à l’élaboration d’une stratégie de plaidoyer pour le développement du Soja au Mali. Le Premier ministre dira que son gouvernement et notamment les départements en charge de Agriculture seront associés à leur plaidoyer.

« Mon gouvernement sera très attentif aux propositions et recommandations concrètes que vous avez formulées et le ministère en charge de l’Agriculture désignera une personne pour faire partie de votre comité de suivi technique et notre point focal pour le suivi de la mise en œuvre des recommandations », a-t-il rassuré avant de conclure.

Bintou COULIBALY  

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav