Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Situation sociopolitique du Mali : le Consortium des OSC exhorte le CNSP à transférer, dans les plus brefs délais, le pouvoir aux civils

jeudi 27 août 2020

Le consortium des organisations de la société civile pour des réformes profondes au Mali composé de l’association des jeunes pour la citoyenneté active (AJCAD), l’observatoire pour les élections et la bonne gouvernance au Mali, Doniblog-communauté des blogueurs du Mali, a organisé une conférence de presse sur l’actualité et les perspectives qui s’offrent à nous. Ils ont voulu édifier la presse sur leur position. C’était le samedi 22 août 2020 au siège de l’AJCAD.

Cette rencontre avec les Hommes de média fait suite aux évènements récents dans notre pays. Il faut noter que, cela justifie la mise en place de ce Consortium par ces trois organisations citées ci-dessus qui ont décidé de joindre leur force pour des réformes profondes au Mali.

« Les partis politiques maliennes ont failli. Les partis politiques qui ne respectent pas le principe de la démocratie, l’état de droit doivent être dissouts. Le pouvoir militaire ne peut pas durer. Tous les pays de la CEDEAO, de l’Union Africaine interdisent cela. La junte ne peut pas rester au pouvoir, elle ne peut pas être à la tête de cette transition. Elle doit rapidement remettre le pouvoir aux civils. Les militaires et les partis politiques doivent quitter la scène politique pour donner la chance à des technocrates », a déclaré Dr Ibrahima Sangho, président de l’observatoire pour les élections.

Dr Sangho a lancé un appel à la population en faisant savoir que la société civile, c’est tout ce qui ne cherche pas le pouvoir. Il a dénoncé qu’au Mali la société civile n’est pas payé. Si on se réfère aux partis politiques, de 2000 jusqu’en 2020, ils reçoivent l’aide de l’État qui est de 0,25% des recettes fiscales. Il a indiqué qu’au début, c’était 500 millions, aujourd’hui, l’aide aux partis politiques a dépassé les 3 milliards. Mais la société civile, les médias ne bénéficient pas de cela. Durant ces transitions, l’aide aux médias doit être aussi transposée dans les lois sur la presse pour qu’il soit 0, 20% ou 0,2 5% d’appui aux médias que pour la société civile.

« Nous travaillons avec la CNSP pour apporter notre contribution et notre intelligence en tant que la société civile. Car, le Mali a besoin d’une reconstruction citoyenne. Il faut prendre des gens qui ont l’attitude de réfléchir pour une bonne solution », ont déclaré, Ousmane Maiga, responsable du programme AJCAD et Abdoulaye Guindo, président de Doniblog.

Dans leur esprit, la vocation des militaires, c’est de défendre le pays sur le terrain. Selon eux tous ces problèmes sont dus à un manque de réformes. Pour dire que, si les législatives ont conduit à des manifestations, c’est parce qu’il y a un besoin de réformes de l’appareil électoral.

Le consortium exhorte le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) à transférer, dans les plus brefs délais, le pouvoir aux civiles en créant un cadre de concertation à travers lequel seront désignés le Président de la transition, un Premier ministre de consensus et un gouvernement, formé majoritairement de technocrates, pour conduire les réformes électorales et institutionnelles appropriées.

Le consortium est favorable à une transition civile d’une (1) année pour opérer les réformes profondes, pour la relecture des textes fondamentaux.

Le consortium lance un appel à tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux du Mali, tous les partenaires techniques et financiers pour la souveraineté totale et entière du Mali sur toute l’étendue du territoire national. Le retour de l’armée et de l’administration partout où elles sont absentes. L’accompagnement conséquent du peuple malien pour une véritable résilience démocratique.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav