Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Sibiry Philippe Berthé, directeur du CTDEC : « 15.700 000 personnes ont un identifiant unique sur presque 20 000 000 de personnes qu’on a eu à recenser »

samedi 19 septembre 2020

« 15.700 000 personnes ont un identifiant unique sur presque 20 000 000 de personnes qu’on a eu à recenser. Tout ce qui est correction en cas d’erreur survenu lors de l’enrôlement, est pris en charge par institution 1323. Pour avoir la carte NINA, il faut être dans le fichier électoral, avoir 18 ans et plus », a déclaré le Chef d’Escadron Sibiry Philippe Berthé, directeur du Centre de Traitement des Données d’Etat Civile (CTDEC). C’était lors du 6ème numéro du « Café Citoyen ».

Le jeudi 17 septembre 2020, s’est déroulé à l’hôtel de l’Amitié le 6ème numéro du « Café Citoyen », sous forme d’un panel de discussion. Il a été organisé par l’association des jeunes pour la citoyenneté active et la démocratie (AJCAD), sous la houlette de sa directrice exécutive, Adama Dicko. Cette initiative rentre dans le cadre de la participation publique et politique des jeunes afin qu’ils puissent exercer pleinement leurs rôles de citoyen actif et productif.

A titre de rappel, malgré la mise à disposition des textes et outils par les autorités, les citoyens n’ont pas facilement accès aux documents administratives à savoir : les extraits d’actes de naissances qui des fois ne sont pas obtenus à temps pour des préoccupations d’urgences (concours, recherche d’emploi), les cartes d’identité national sont limitées par jour dans les arrondissements, la carte d’identification nationale NINA reste toujours difficile d’accès et même les passeports et les statistiques (documents chiffrés des structures de l’Etats ne sont accessibles que si on fait recours à des voix informelles pour y parvenir. A cela s’ajoute les faux frais que certains membres de l’administration font payer aux usagers sans remise d’une quittance et en violence des lois vigueurs.

Adam Dicko, directrice exécutive de l’AJCAD, a indiqué que l’objectif général est de créer un espace d’échanges entre les citoyens et le Centre de Traitement des Données d’Etat Civile (CTDEC), afin d’améliorer l’accès des populations à la carte NINA. Selon elle, pour ce numéro, AJCAD compte établir un dialogue public entre les organisations de jeunesse, les blogueurs, activistes et le CTDEC avec la participation des medias.

Qu’est-ce qu’il faut faire pour corriger une erreur sur la carte NINA ?

Pour le Chef d’escadron Sibiry Philippe Berthé, directeur du CTDEC, le NINA permet au Mali de mettre le pied dans l’identité numérique. Pour cela, il a précisé que son service joue le rôle de certification d’identité.

« 15. 700 000 personnes ont un identifiant unique sur presque 20 000 000 de personnes qu’on a eu à recenser. Tout ce qui est correction en cas d’erreur survenu lors de l’enrôlement est pris en charge par institution 13 23 », a déclaré le Chef d’Escadron Sibiry Philippe Berthé, directeur du Centre de Traitement des Données d’Etat Civile (CTDEC).

Selon lui, pour pouvoir corriger les erreurs sur sa carte NINA, il faut faire une demande de réclamation, joindre à une copie d’acte de naissance originale qui sera déposé à un centre de pérennisation avec votre numéro de téléphone correcte. Pour la diaspora ce sont les mêmes documents à fournir qui seront déposés dans les ambassades où dans les consulats. Il a précisé que toute la procédure est gratuite.

Comment faire une demande de renouvellement en cas perte de la carte NINA ?

Aux dires du Chef d’Escadron, en cas de perte, pour le renouvellement, il faut faire une demande de renouvellement, adressée au Ministère de l’Administration Territoriale de la Décentralisation, qui sera joint au certificat de perte, avec la copie d’acte de naissance, ou le récépissé d’enrôlement. Ensuite, le Ministère à son tour, va adresser au directeur du centre de traitement de données à caractère d’état civil pour prendre compte de ces personnes.

Le directeur du Centre de Traitement des Données d’Etat Civile (CTDEC), a expliqué que pour avoir la carte NINA, il faut être dans le fichier électoral, avoir 18 ans et plus. « Si vous voulez connaitre votre NINA, il y a deux possibilités : il faut vérifier si vous êtes inscrites correctement sur la liste électorale ou de passer au niveau d’un centre d’accueil citoyen. Ensuite vous faites une demande de la fiche descriptive individuelle dont la procédure dure 10 jours. On n’a pas besoin de se déplacer pour avoir la fiche individuelle, car c’est possible de le faire dans toute les localités du territoire national », a indiqué Philipe Berthé.

Il faut noter que, les missions principales du CTDEC sont : l’établissement d’une base de données d’état civile de toutes les personnes recensées et de participer à sa mise en jour, d’attribuer le numéro d’identification national en rapport avec le service de la statistique, d’assurer la conservation de tout ce qui est donnée à caractère personnel du Ministère de l’Administration Territorial et de la Décentralisation. En cas de besoin d’information sur la carte NINA, appeler ce numéro : 20 24 51 14

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav