Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Sécurité alimentaire : Le Japon donne 4 711 tonnes de riz au Mali

vendredi 28 septembre 2018

Dans le cadre de sa coopération économique bilatérale non-remboursable en faveur du Peuple Malien, le Japon vient de faire un don de 4 711 tonnes de riz au Mali. Ce don estimé à environ 1, 8 milliards de FCFA, était au centre d’une cérémonie le 27 septembre 2018, dans la cour de l’Office des produits agricoles du Mali.

Présidée par Oumar Ibrahim Touré, Ministre Commissaire à la sécurité alimentaire, la cérémonie de remise a enregistré la présence de DAISUKE KUROKI, ambassadeur du Japon au Mali.

« C’est un grand honneur pour moi de procéder, au nom du gouvernement et du Peuple Japonais……….à la remise de 4 711 tonnes de riz offert par le Japon au Mali dans le cadre de l’assistance alimentaire », a indiqué DAISUKE KUROKI, ambassadeur du Japon au Mali. Avant d’ajouter que ce don d’environ 1, 8 milliards de FCFA, fait partie intégrante de la coopération économique bilatérale non-remboursable du Japon en faveur du Peuple malien.

Selon lui, cette assistance du Japon permet de fournir du riz au Gouvernement du Mali, et puis le Gouvernement malien le vend sur le marché local à un prix accessible pour la population qui souffre de l’instabilité et de la hausse des prix des denrées alimentaires. « Le Fonds issu de cette vente, appelé ‘’fonds de contrepartie’’, est utilisé pour financer divers projets de développement socio-économique planifiés par les autorités maliennes », a-t-il ajouté.

Après avoir indiqué qu’à travers ce mécanisme, l’assistance du Japon contribue deux fois au développement du Mali, l’Ambassadeur a rappelé que ce fonds a déjà permis la réalisation de nombreux projets à l’initiative du Mali.

« Ce don non remboursable appelé ‘’KR.16’’ concerne 4 711 tonnes de riz d’une valeur de 1 647 0747 983 FCFA. Il s’inscrit dans le cadre de l’assistance alimentaire du Japon au Mali pour l’année fiscale 2016 », a salué le ministre Oumar Ibrahim Touré. Selon lui, une telle quantité de riz vient à point nommé pour soutenir les actions de sécurité alimentaire du Gouvernement du Mali sur toute l’étendue du territoire national.

Le Ministre Commissaire alimentaire a ensuite rappeler quelques avantages majeurs de l’appui que le Japon apporte au Mali à travers ce mécanisme de don de riz. Selon lui, cette assistance alimentaire contribue à coup sûr à soutenir la balance des paiements en faveur de l’économie du Mali qui, à travers cette opération, fait réception de biens de consommation d’un niveau si élevé sans règlement financier à l’extérieur. Ensuite, il dira que la vente de ce riz sur le marché national à un prix concessionnel vise à stabiliser le marché céréalier et rendre plus accessible le riz aux consommateurs. Enfin, le ministre Commissaire à la sécurité alimentaire fera noter que l’utilisation des produits de la vente de ce riz satisfait des besoins de financement et de réalisation de projets de développement socio-économique.

Oumar Ibrahim Touré a rappellé que la situation sécuritaire globale actuelle du Mali dépend, en grande partie, de la sécurité alimentaire des populations vulnérables situées dans certaines zones du centre et du Nord du Mali où les cultures ont subi les effets néfastes des conflits armés. « Le Gouvernement du Mali, appréciant l’assistance alimentaire du Japon à sa juste valeur, sait compter sur la mise en œuvre effective du programme KR.17 prévu pour le début de l’année 2019 et la diligence dans l’élaboration du KR.18 dont l’accord de don vient d’être signé entre nos deux gouvernements », a-t-il déclaré.

Le Ministre commissaire à la sécurité alimentaire a aussi exprimé tout la gratitude du Mali au japon pour son appui au renforcement des capacités du dispositif de sécurité alimentaire, à travers le financement de 5 silos destinés à la conservation du maïs, activité jusque-là inédite au sein du dispositif malien. « Ces infrastructures, implantées dans les grandes zones de production du pays ont coûté au japon près de 2 milliards neuf cents mille francs FCFA », a-t-il déclaré. Avant de préciser que les travaux de réalisation de ces 5 silos sont en cours d’achèvement. Et, il a invité l’ambassadeur du Japon à effectuer une visite de chantier sur un des sites pour y apprécier tout l’effort déployé.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques