Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Renforcement de la qualité des services de santé : Plan International Mali offre des médicaments et des équipements d’une valeur de 21 millions de FCFA

mardi 24 avril 2018

Dans le but de renforcer la qualité des services au niveau de 4 Unités de récupération, d’éducation et nutritionnelle intensive (URENI) et 6 aires de santé, de la région de Koulikoro, le Plan international Mali, a procédé le mardi 24 avril 2018, à la remise de médicaments et d’équipements, d’une valeur de 21 millions de FCFA à Mme la Directrice régionale de la Santé de Koulikoro.

La base de Plan International Mali à Kangaba a reçu le 24 avril 2018, une bonne partie des responsables chargés de la gestion de la santé dans la région de Koulikoro. En plus de Mme Nazim Oura Diallo, Directrice régionale de la santé de Koulikoro, l’on y a remarqué la présence des premiers responsables des centres de santé de référence de Kati, Koulikoro, Kalaban-Coro et de Kangaba. Ces derniers avaient à leurs côtés, les responsables des CSCOM de Salamané, Karan, Baguineda, Figuira-Tomo, et Séguéla.

La raison était toute simple. Dans le cadre de la composante santé du Projet de renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région de Koulikoro (PReSAN-KL), Plan International Mali a décidé de renforcer la qualité des services au niveau de 4 Unités de récupération, d’éducation et nutritionnelle intensive (Kati, Koulikoro, Kalaban-Coro et de Kangaba) et de 6 aires de santé (Salamané, Karan, Baguineda, Figuira-Tomo, et Séguéla).

Cette initiative s’est matérialisée par la remise de médicaments et des équipements d’agents de santé communautaire (ASC), d’une valeur globale de 21 millions de FCFA.

Bakary B. Keita, Président du Conseil de Cercle de Kangaba, au nom de tous les élus de la région de Koulikoro, a salué Plan international Mali pour cette initiative et pour toutes les actions déjà conduites en faveur de la communauté dans la région de Koulikoro. Selon lui, celui qui t’aide pour la santé de tes enfants, est celui même qui est engagé à tes côtés pour ton développement.

« C’est notre devoir de poser des actes qui vont dans le sens de l’épanouissement des enfants dans nos différentes zones d’intervention », a déclaré Chaka Keita, pour le compte du Plan International Mali à kangaba. Selon lui, les médicaments remis dans le cadre de cette opération ont une valeur de 17, 5 millions de FCFA et les équipements ASC se chiffrent à 3, 5 millions de FCFA.

« Les 21 millions de FCFA de médicaments et d’équipements que nous venons de mettre à la disposition des structures sanitaires, entre dans le cadre de la composante santé du Projet de renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région de Koulikoro (PReSAN-KL) », a déclaré Dr Sita Sidibé, Chef du Projet.

Selon lui, ce projet a été financé à hauteur de 37,21 millions de dollars US par le Programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP). Il a ajouté que Plan International travaille avec les structures communautaires pour la mise en œuvre d’activités promotionnelles dans les différents sites du projet : Balazan dans la commune rurale du Mandé, Figuira-Tomo dans la commune rurale de Maramandougou, Baguinéda dans la commune de Baguinéda Camp et Séguéla dans la commune rurale de Nyamina.

« Dans le cadre de la mise en œuvre de la composante santé, le projet a acheté des médicaments et les équipements ASC pour appuyer et améliorer la qualité des services dans ses zones d’intervention », a-t-il indiqué.

Pour sa part, Mme Nazim Oura Diallo, Directrice régionale de la santé de Koulikoro, a salué Plan International Mali pour cette belle initiative. Elle a rappelé que le PReSAN-KL a pour objectif de contribuer à réduire la pauvreté et à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les zones particulièrement vulnérables de la région de Koulikoro.

Selon elle, le programme vise l’augmentation des possibilités économiques et sociales pour les femmes et les communautés et l’adoption des meilleures pratiques en matière de santé, de nutrition et d’hygiène assainissement par les femmes et les hommes dans les six sites du projet.

« Ces médicaments et équipements ASC pour un montant de 21 millions de FCFA, serviront à renforcer la qualité des services au niveau de URNI, 6 CSCOM et à doter 32 sites ASC en balances et monitor », a-t-elle déclaré. Avant d’ajouter que le Projet a un volet d’appui financier aux districts concernés et à la Direction régionale de la santé pour mener des actions de lutte contre la malnutrition. « Il s’agit donc d’un Projet intégrant les différents aspects de développement rural », a-t-elle indiqué. Avant d’inviter les médecins chefs à prendre toutes les dispositions utiles pour une utilisation judicieuse de ces médicaments et équipements ASC dans leurs districts respectifs.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en