Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Remise de quatre nouveaux aéronefs : La montée en puissance de l’Armée de l’Air

mercredi 4 octobre 2017

Ibrahim Boubacar Kéïta, le Président de la République a procédé le mardi 4 octobre 2017, à la Base aérienne 101 de Sénou, à la remise de quatre nouveaux aéronefs à l’Armée de l’Air. Il s’agit de deux avions de transport et de deux hélicoptères de combat. Ces équipements sont achetés sur financement de budget national dans le cadre de la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire (LOMP). C’était en présence d’Abdoulaye Idrissa Maïga, Premier ministre et chef du gouvernement et de plusieurs membres du gouvernement, des représentants du corps diplomatique, de la hiérarchie militaire, des autorités politiques et administratives de Sénou.

Deux avions de transport de type Y12 et de deux hélicoptères de combat de type MI-35.T. Voilà des nouveaux équipements mis à la disposition de l’Armée de l’Air par le Président de la République et Chef suprême des Armées. Ces avions sont entièrement financés par le budget national.

Le colonel-major Souleymane Bamba, chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air, dans son discours liminaire s’est adressé à IBK en disant : « vous aviez promis de faire repousser les ailles de l’armée de l’Air du Mali. Aujourd’hui, c’est chose faite car plus que des ailles, nous avons aussi des griffes aujourd’hui ». Avant de dire qu’ils ne se battent plus un jour sans que des moyens aériens de l’Armée de l’Air ne vole au-dessus des théâtres d’opérations et au-delà.

Ainsi, selon le chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air, du 1er janvier au 1er octobre 2017, les avions de transport de l’Armée de l’Air ont effectués 212 vols et transporté 4 504 personnes.Pendant la même période les autres aéronefs de l’Armée l’Air ont effectués 1207 heures de vols en 380 missions opérationnelles sur le théâtre « DAMBE ».

Au cours de cette remise de quatre nouveaux aéronefs, Ibrahim Boubacar Keita très heureux s’est exprimé et a dit qu’il faut savoir aujourd’hui que désormais « nous avons de quoi mettre nos soldats à l’abri, de quoi riposter, de quoi poursuivre dans la nuit jusque dans leurs terriers ceux-là qui faisaient bon commerce de la vie du Malien. Comment ne pourrai-je pas être le plus heureux des hommes aujourd’hui ? ».

Le Président IBK a dit aussi, quand on sait combien est difficile la décision du chef de l’État, combien sa conscience est lourde du sort des hommes, de ceux-là qu’il envoie en mission pour la patrie, son devoir est de tout faire pour que ces hommes et ces femmes soient dans les conditions maximales de service.Une autre bonne nouvelle, en plus de ces quatre aéronefs, d’autres équipements sont attendu dans les mois à venir. Selon IBK, deux appareils de combat sont attendus encore dans les jours à venir, des Super Tucano devraient aussi être livrés. Ibrahim Boubacar Kéïta a reconnu également que les forces de défense et de sécurité sont l’outil de décision d’un chef d’État, qui qu’il soit.

Ces aéronefs ont déjà leurs équipages maliens pour leur exploitation immédiate. A l’occasion de la remise de la remise des appareils militaires, le public a eu droit à une démonstration. Ces équipements s’inscrivent dans le cadre de la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire (LOMP).

Selon des sources crédibles, tous ces appareils ont été achetés directement aux fabricants. Les deux Y 12 ont été achetés avec le fabricant CATIC, une société de l’Etat chinois. Les deux MI- 35, ont été achetés avec le fabricant ROSOBORONEXPORT, une société de l’État russe.

Selon lui, à ces quatre aéronefs, il faut ajouter l’hélicoptère Puma et la CASA, acquis bien avant avec le fabricant Airbus, un consortium européen. Dans les jours à venir, il est prévu d’autres nouveaux arrivages notamment les Super Tucano qui devraient être livrés par le fabricant Ambrayer, une société de l’Etat brésilien.

Lamine Kané

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en