Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Pr Drissa Traoré, chirurgien au Point G : ‘’ Si la prise en charge médicale est assurée, le cancer de l’estomac se guérit totalement’’

vendredi 7 avril 2017

Pr Drissa Traoré, Coordinateur de projet, a procédé à la diffusion des résultats de recherche sur le rapport entre le cancer de l’estomac et la consommation du « tô » à la potasse.

L’évènement a enregistré la présence des acteurs de la santé, à savoir les Chirurgiens, les médecins, les étudiants dans le domaine de la médecine et bien d’autres venus apporter leurs soutiens pour la lutte contre ce mal.

Selon le Pr Traoré Drissa, Coordinateur du dit projet et chirurgien au Point G, le mal se manifeste par une douleur au niveau de la poitrine et au niveau supérieur du ventre. Il a aussi ajouté, qu’il y a une indigestion des aliments consommés et souvent des influx, sans oublier un amaigrissement du sujet et des selles noirâtres ou accompagnées de sang. Le médecin a indiqué que le mal se manifeste par un manque d’appétit et que la maladie commence à partir de 50 ans ou plus ou moins. Selon lui le type de cancer le plus répandu dans le monde est celui du cancer de l’estomac. La situation en Afrique ou au Mali, n’est guère différente du reste du monde.

L’objectif de cette rencontre a été d’informer, de sensibiliser la population à s’inscrire dans la logique du dépistage, les cancers entrainent le grand nombre de décès chaque année.

Un nombre important de décès par le cancer est dû aux facteurs de risque comportementaux et alimentaires, notamment l’excès de sel dans nos aliments, la consommation abusive de l’huile, la sédentarité, trop de potasse dans les aliments.

« Nous avons fait des recherches sur le mal avec la Société des Chirurgiens du Mali et aujourd’hui nous sommes ici à l’INRSP avec nos autres collaborateurs médecins et des étudiants en médecine pour faire le point sur notre recherche. Montrer nos résultats afin de pouvoir s’en servir car c’est un début de recherche sur le mal qu’on vient de commencer et le reste s’en suivra », a-t-il précisé.

« Le cancer dépisté tôt se guérit totalement si la prise en charge médicale est assurée », a affirmé le spécialiste. Selon Pr Traoré, une alimentation saine est recommandée à tous pour pouvoir se mettre à l’abri du cancer de l’estomac car mieux vaut prévenir que guérir. Cependant, au regard des difficultés auxquelles sont confrontées les patients et les professionnels de santé chargés de la prise en charge, des initiatives et efforts doivent être agrégés pour lutter contre le cancer.

« C’est pourquoi la détermination doit être sans faille pour soutenir, accompagner un système de prise charge efficace, des cas de cancers au Mali », a-t-il conclu.

Béchir Ben Haidara

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en