| |

Mois de Ramadan/Boucadary Doumbia de la DGCC : « Il n’aura pas de rupture de stock de produits de première nécessité »

mardi 29 mars 2022

Le vendredi 25 mars 2022, la direction générale du commerce, de la consommation et de la concurrence (DGCC) a organisé un cadre d’échange et de partage avec les Homme de media, sur des préoccupations actuelles du gouvernement en matière d’approvisionnement du marché malien en termes de produits de première nécessité. Les efforts consentis par le gouvernement pour atténuer les effets de l’augmentation des prix des produits de première nécessité étaient à l’ordre du jour. C’était au grand hôtel de Bamako.

« L’augmentation des prix des produits, est d’origine externe plus qu’interne. Nonobstant toutes les difficultés que travers le pays, sur le plan sécuritaire, sanitaire mais aussi les sanctions que subissent les populations, le Mali est resté debout et résiliant », a déclaré Boucadary Doumbia, directeur général du commerce, de la consommation et de la concurrence (DGCC). Selon lui, à travers une analyse synthétique, ils ont démontré que ces mesures, grâce à la proactivité des autorités, n’ont eu finalement qu’un effet marginal sur le niveau des prix et l’approvisionnement du pays à continuer quasi normalement et à des prix qui ne sont pas au-delà de ceux appliqués dans les pays de la sous-région.

Le directeur général du commerce, de la consommation et de la concurrence, a précisé que, pour l’approvisionnement de notre pays en produits de première nécessité, l’Etat du Mali a consenti d’énormes efforts pour soulager la population. Pour lui, en matière d’approvisionnement, le rôle de l’Etat dans un premier temps consiste à faciliter les formalités administratives afin de rendre le commerce transfrontalier rapide, moins cher et plus prévisible. Ensuite, l’Etat a un pouvoir de régulation du secteur pour garantir la transparence dans les transactions commerciales. Dans le même sens, il suit le marché en collectant et analysant des données sur les stocks et prix.

« L’Etat ne fixe pas le prix. La DGCC ne produit pas et n’importe pas mais elle alerte l’Etat sur l’état du marché national », a-t-il affirmé. Par la suite, il dira que l’approvisionnement nécessite la disponibilité des produits sur le territoire nationale. En effet, au Mali, l’agriculture et les importations constituent les principales sources d’approvisionnement du pays en produits de première nécessité. Dans ce cas, selon lui, pour booster la production nationale, le gouvernement vulgarise, organise des formations et accompagne ceux qui produisent.

En se prononçant sur l’embargo sur le Mali par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et de l’Union économique monétaire ouest africaine (UEMOA), il dira que cette situation a été préparée par les autorités du pays qui ont pris un certain nombre de mesures pour atténuer les impacts sur notre pays. « L’embargo a eu un effet marginal sur le prix des produits de première nécessité au Mali », a-t-il souligné. Malgré ces efforts dit-t-il, des difficultés ont été enregistrées suite à l’embargo. Il s’agit de la panique sur les marchés, les spéculations, la difficulté de transferts interbancaires, le blocage des marchandises au niveau des ports de transit, et l’encombrement des corridors.

A travers la disposition de surveillance qu’ils ont mis en place, il a rassuré qu’il n’aura pas de rupture de stock de produits de première nécessité sur le marché au mois de ramadan. Le mois de ramadan pour lui se passera dans des conditions plus que normal comme toutes les autres années. En termes d’anticipation, il dira qu’il y a un plan d’urgence de sécurité alimentaire qui entend importer plus de 200 tonnes de riz. Il a ajouté à cela qu’on a des opérateurs qui se sont engagés à approvisionner le marché à hauteur de plus de 5000 têtes de bœufs pour le ramadan.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav