• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    L’adoption de la Loi relative aux défenseurs des droits de l’homme : une avancée majeure qui nécessite des mesures d’application pour une protection effective et efficace

    Bamako, le 26 Janvier 2018 : Les organisations œuvrant au Mali pour la défense des droits de l’homme se réjouissent de l’adoption par le gouvernement malien de la loi relative aux défenseurs des droits de l’homme. Cette promulgation intervient à la suite d’un

    Le Chemin des Tirailleurs à Sorano, le samedi 10 février 2018

    La Compagnie du Théâtre national Daniel Sorano du Sénégal et le Théâtre de la Mascara de France présentent la pièce de théâtre « Le Chemin des Tirailleurs », le samedi 10 février 2018 à 17 H à Sorano. Cette coproduction théâtrale est

    Littérature : Yoro Ba rime pour l’Afrique

    L’auteur Yoro Ba publie « Afrique où la rime partagée » chez Baobab Edition. La cérémonie de dédicace de l’ouvrage est prévue, le samedi 3 février 2018 à 16 heures à KeurBirago, siège de l’association des écrivains du Sénégal, sous la présidence de Monsieur Abdou Latif

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Ministère de la sécurité et de la protection civile : 24 agents décorés par le Président de la République

    vendredi 26 janvier 2018 , par Assane Koné

    Le vendredi 26 janvier 2018, s’est déroulée au ministère de la sécurité et de la protection civile la cérémonie de remise de décoration à 24 récipiendaires. Le Président de République a bien voulu honorer pour le service rendu à l’Etat 24 agents du ministère de la sécurité et de la protection civile de distinctions aux grades de Chevalier de l’Ordre National et de la Médaille de l’Etoile d’argent du Mérite National avec EFFIGIE ABEILLE . C’était en présence du Grand Chancelier des Ordres Nationaux du Mali, du ministre de la sécurité et de la protection civile.

    Le Général de Brigade Amadou Sagafourou Gueye, grand chancelier des ordres nationaux, a rappelé cette tradition multiséculaire, qui met à l’honneur le Mérite et non la naissance, fait partie de la culture du Mali. Pour dire que la grande Chancellerie des ordres Nationaux du Mali, sous l’autorité du Président de la République, participe depuis l’indépendance à la perpétuation de cette culture du mérite par la remise de distinctions honorifiques, marquant ainsi la reconnaissance de la nation à des hommes et à des femmes parfois anonymes, qui ont mis leurs compétences, leur savoir et leur savoir-faire au service de l’essor du Mali.

    Il s’est adressé aux récipiendaires en disant qu’il n’est pas aisé de distinguer une élite, encore moins de mettre en exergue des mérites éminents. Et d’ajouter que c’est pourquoi, qu’ils ont été proposés par le ministre de la sécurité pour recevoir ces distinctions honorifiques. « Il vous pratique au quotidien. Il vous connait et a décelé en vous les vertus qui font les grands hommes. Vos qualités reconnues par vos responsables hiérarchiques, ont été confirmées et validées par le Président de la République, Grand Maitre des Ordre Nationaux », a-t-il ajouté.

    Avant de leur dire qu’ils incarnent désormais tout ce à quoi les autres maliens devraient se référer. « Vous vous devez aujourd’hui plus qu’hier et demain plus qu’aujourd’hui, continuer d’agir, de proposer, d’innover, de guider, l’éthique, la déontologie, les valeurs culturelles et sociétales fécondes de notre pays qui doivent constituer le fil d’Ariane de toutes vos activités futures », a-t-il lancé.

    Dans la même dynamique, il a fait savoir qu’ils sont des modèles estimés, des exemples de mérite et d’excellence qui doivent aider au réarmement morale de notre pays, aider à relever les défis d’édification de valeurs professionnelles, spirituelles et morales du Mali nouveau.

    « La joie et la fierté de vos collègues, parents, amis et collaborateurs de vous voir recevoir l’accolade du ministre de la sécurité, montre qu’aucun sacrifice n’est trop grand quand il s’agit de l’honneur et la dignité du Mali », a déclaré le grand Chancelier. Avant de souhaiter que leur exemple puisse inspirer les générations futures.

    Salif Traoré, ministre de la sécurité et de la protection civile, a indiqué qu’il ne s’agit pas ici de dire que ceux qui ont été distingués sont les meilleurs. Et de dire aux uns et aux autres de ne pas considérer cela comme une fin en soi. Avant de les inviter à ne pas baisser les bras, de ne pas se décourager, de travailler sans relâche et de faire en sorte que ces distinctions tombent comme par surprise pour dire que seul le travail bien fait mérite d’être distingué. Il a été clair avec les récipiendaires : « Ne pas penser que vous êtes désormais à l’abri de tout. Bien au contraire, c’est le moment de redoubler d’effort », a-t-il instruit.

    La joie d’être honoré par le Chef d’Etat

    « La symbolique de cette décoration est autant plus importante, qu’elle rappelle les défis à relever et rappelle les qualités reconnues en nous et dont l’illustration demeure ces différentes distinctions », a déclaré Amadou Mahamane Sangho, porte-parole des récipiendaires.

    Il a ajouté que ces médailles sont loin d’être une fin en soi, mais qui doivent servir de catalyseurs des actions futures afin de justifier toute la confiance placée en eux. Il a témoigné toute la reconnaissance et la gratitude des récipiendaires à l’endroit des autorités de tutelle, dont la clairvoyance a été l’un des facteurs déterminant à cette circonstance.

    « Nous avons la responsabilité de faire en sorte que la confiance établie ne soit pas rompue. Mais qu’elle soit gage de performance qui doit nous amener à avoir d’autres mérites, d’autres distinctions dans le future », a-t-il dit.

    Il a lancé un appel à tous ses collaborateurs que l’action est loin d’être négligeable surtout lorsqu’ils sont amenés à travailler en équipe. Il a remercié le Président de la république au nom de tous les récipiendaires pour ces distinctions. « Cette confiance sera renouvelée et cela grâce à leurs efforts qu’ils auront à fournir dans les jours à venir », a-t-il conclu.

    Bintou COULIBALY

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce