• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Marche du 2 juin 2018 : La Convention des Bâtisseurs regrette la répression

    « La Convention des Bâtisseurs regrette la répression de ladite marche qui reste et demeure un droit démocratique », indique un communiqué de la Convention des Bâtisseurs. Lisez ! COMMUNIQUÉ DE LA CONVENTION DES BÂTISSEURS : « La Convention

    Cour constitutionnelle : Aliou Diallo a déposé son dossier de candidature

    Dans un communiqué de presse, l’ADP-Maliba informe que Aliou Diallo a procédé au dépôt de son dossier de candidature à la Cour Constitutionnelle le mercredi 30 mai 2018 à 18 heures 30. Donc Aliou Diallo est officiellement le premier candidat à l’élection

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Manifestation réprimée au Mali : l’Union Européenne appelle au respect de la liberté d’expression

    mardi 5 juin 2018 , par Assane Koné

    L’UE a appelé lundi soir "au respect de la liberté d’expression" après "la dispersion d’une manifestation organisée par l’opposition ce week-end qui a fait plusieurs blessés au Mali".

    "Les manifestations doivent se dérouler de manière pacifique, et tous les acteurs, y compris les forces de l’ordre, sont appelés à faire preuve de retenue", a déclaré un porte-parole de l’Union Européenne dans un communiqué.

    "Il est important que le scrutin présidentiel de 2018 se tienne dans des conditions de paix, crédibles, transparentes et inclusives afin de renforcer la stabilité du Mali", a-t-il ajouté.

    "L’UE restera pleinement engagée pour y contribuer, à travers, entre autres, le déploiement d’une mission d’observation électorale", a-t-il continué.

    Le gouvernement malien avait jugé dimanche "mensongères et calomnieuses" les affirmations de l’opposition, qui lui avait d’abord reproché d’avoir fait usage de "balles réelles" lors de manifestations la veille à Bamako avant de réclamer une "enquête", à deux mois de la présidentielle du 29 juillet.

    Au lendemain de ces affrontements qui ont fait 25 blessés selon une source hospitalière, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’était inquiété de "l’évolution de la situation" au Mali, où il s’était rendu la semaine dernière.

    AFP

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce