• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Marche du 2 juin 2018 : La Convention des Bâtisseurs regrette la répression

    « La Convention des Bâtisseurs regrette la répression de ladite marche qui reste et demeure un droit démocratique », indique un communiqué de la Convention des Bâtisseurs. Lisez ! COMMUNIQUÉ DE LA CONVENTION DES BÂTISSEURS : « La Convention

    Cour constitutionnelle : Aliou Diallo a déposé son dossier de candidature

    Dans un communiqué de presse, l’ADP-Maliba informe que Aliou Diallo a procédé au dépôt de son dossier de candidature à la Cour Constitutionnelle le mercredi 30 mai 2018 à 18 heures 30. Donc Aliou Diallo est officiellement le premier candidat à l’élection

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Lutte contre les conflits intercommunautaires : Le haut conseil islamique du Mali s’implique

    vendredi 10 mars 2017 , par Assane Koné

    Dans le cadre de la résolution des conflits intercommunautaires au Mali, s’est tenue à Bamako le dimanche 26 février 2017, un meeting du haut conseil islamique du Mali, au Palais de la culture de Bamako. Ce meeting est placé sous la conscientisation, l’information et la sensibilisation de la population malienne, en particulier la communauté musulmane du danger des conflits communautaires.

    La rencontre a enregistré la participation des membres des organes nationaux du haut conseil islamique du Mali, notamment le président du haut conseil islamique du Mali, Mahmoud Dicko, du président du mouvement patriotique pour le (MPM), Boubacar Doucouré, Thiérno Hady Thiam, vice-président du haut conseil islamique, des représentants du gouvernement, des partis politiques, des organisations de la société civile, des chefs des familles fondatrices de Bamako. Ainsi que d’autres leaders religieux chrétiens et musulmans.

    Le président du haut conseil islamique du Mali, Mahmoud Dicko, a introduit ses propos en parlant sur les dangers des conflits intercommunautaires dans notre pays, les moyens et les dispositifs pouvant être mis en place contre ce problème. Avant de nous faire savoir que ce meeting s’inscrit dans le cadre de la sensibilisation, l’information de la population malienne et singulièrement la communauté musulmane sur la situation réelle qui se passe aujourd’hui dans le delta centrale de notre pays.

    Selon lui, c’est quelque chose qui est assez embarrassant pour cela, il a lancé un message à l’endroit de tous les maliens, en particulier la communauté musulmane de se mettre ensemble pour ne pas se disloquer, mais de se mettre ensemble pour être un, afin de trouver une solution à ce problème. Il dira ensuite que dans notre pays, « nous avons, une grande civilisation qui a été bâtie pendant des millénaires, il n’est pas question qu’on s’assoie pour voir cela s’effriter ». Avant de rappeler à la population malienne que le Mali est un grand pays, là où on tire toutes les racines musulmanes en Afrique.

    Pour sa part le vice-président du haut conseil islamique du Mali, Thiérno Hady Thiam, a parlé de l’importance de ce meeting pour permettre la réconciliation, la consolidation de l’unité nationale. « Notre pays a beaucoup de leçons que nous devons apprendre », a souligné Thiérno Hady Thiam. En effet, il a cité les faits qui se sont passés dans les pays Arabes, selon lui ces faits nous interpellent tous consciemment en ce qui concerne la résolution de ce problème. Il ajoutera que nous avons des mécanismes depuis des siècles pour mettre fin à ce problème intercommunautaire, en citant ainsi les liens de parenté, et les moyens traditionnels (les griots).

    Après d’importantes interventions de chacun, lors de ce meeting, une recommandation a été faite par les leaders religieux. La lecture de cette recommandation a été prononcée par Cheik Alpha Kounta.

    Par la voix de Cheick Alpha Kounta, les leaders religieux prônent une mission urgente du haut conseil islamique du Mali, avec les forces vives de la nation, dans le delta du Niger afin d’apaiser le climat social, des actions de médiation et de réconciliation entre les communautés, la mise en place d’un mécanisme national de prévention et de gestion des conflits, une plus grande implication de l’Etat conformément à sa mission régalienne dans la protection des populations et de leurs biens sur l’ensemble du territoire national, la mise en place d’une politique efficace de communication afin d’éviter l’amalgame entre les auteurs de crimes et leur communauté ou la religion.

    Bintou COULIBALY (stagiaire)

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce